Après des mois d’hésitation, T-Mobile, filiale du groupe de télécommunications allemand Deutsche Telekom, met fin avec effet immédiat à son parrainage de l’équipe de cyclisme du même nom, secouée par plusieurs scandales de dopage.

Le comité de direction du groupe s’est décidé à cette mesure pour distancer la marque T-Mobile des récentes révélations de dopage dans le sport en général et le cyclisme en particulier, a expliqué Hamid Akhavan, patron de T-Mobile.

Deutsche Telekom était engagé depuis 1991 dans le cyclisme, au départ avec l’équipe du même nom, rebaptisée en 2004 T-Mobile.

La semaine dernière, déjà, Adidas avait annoncé sou souhait de mettre fin à son partenariat avec la formation cycliste au plus tard fin 2008, terme de son contrat, après de nouvelles révélations sur le recours au dopage. Patrik Sinkewitz, ancien coureur de T-Mobile licencié cet été après avoir été convaincu de dopage, a révélé qu’il avait eu recours au dopage sanguin avec la complicité des médecins de l’équipe, notamment pendant le Tour de France 2006 marqué par l’exclusion de son leader Jan Ullrich.
T-Mobile va devenir l’équipe High Road

La formation cycliste T-Mobile va poursuivre ses activités en compétition sous un nouveau nom, High Road, a annoncé son patron, l’Américain Bob Stapleton. High Road Sports possède une licence ProTour et va demander à l’Union cycliste internationale (UCI) de changer le nom de l’équipe, a annoncé M. Stapleton.

M. Stapleton est en effet titulaire, par le biais de sa société High Road Sports, de la licence ProTour accordée par l’UCI.