La FIBA depuis plusieurs années, la NBA depuis peu, plus l’ASVEL et Tony Parker en France, Tissot multiplie les accords de partenariats dans l’univers du basket-ball. La marque horlogère suisse ajoute la Chine à son portefeuille avec une prolongation de contrat avec la Fédération chinoise (CBA). Un accord âprement négocié.

Le nouveau contrat, qui comprend le championnat professionnel chinois de basket-ball, s’étend sur les cinq prochaines années. Nous sommes une marque globale dans le monde du basketball. La CBA est donc un partenaire de choix pour nous, souligne François Thiébaud, Président de Tissot (groupe Swatch). La Chine est un marché clé pour Tissot et il est logique et naturel de s’associer au sport le plus télévisé de Chine, précise-t-il.

Un contrat très disputé. Il y a quelques semaines, le même accord était présenté par Tag Heuer ! Au coeur de l’imbroglio, on trouve l’agence Infront Sports, ou plutôt sa filiale en Chine. Alors que l’agence de marketing avait contracté avec TAG Heuer (groupe LVMH), le contrat de deux ans aurait été rompu unilatéralement par Infront China et sans aucune raison selon l’horloger. Infront China a violé la loi et causé des torts à l’image de TAG Heuer, estime Leo Poon, directeur de TAG Heuer China. La marque a déposé plainte devant la justice chinoise pour cette rupture de contrat.