Plus de 3/4 des français expriment un réel manque devant l’absence des compétitions sportives selon le baromètre IFOP- Weezevent pour Sporsora sur la reprise des activités liées au sport des Français, post-confinement.

La jauge actuelle de 5.000 spectateurs par rencontre ne suffira à combler la soif de spectacles sportifs des spectateurs. 76% des spectateurs d’événements sportifs ressentent un manque (en baisse de 7 points due à la reprise de certaines compétitions européennes) selon le baromètre. L’inquiétude à se rendre sur les lieux des événements est en baisse. Seulement 16% des spectateurs d’événements sportifs se disent très inquiets à l’idée d’y participer à nouveau. Enfin, 90% des spectateurs estiment que les sponsors doivent poursuivre leur soutien au même niveau ou de manière plus importante.

« Le sport, tant pratiqué que regardé, manque dans de très fortes proportions aux Français, constate Magali Tézenas du Montcel, Déléguée générale de Sporsora. On note dans cette étude une envie certaine, sans crainte de retrouver le chemin des lieux de pratiques et des tribunes. Les français témoignent ainsi de leur attachement aux émotions, à la passion, au lien social et au bien être que le sport est capable de leur apporter. »

Les résultats illustrent également la volonté des sondés de s’adonner de nouveau à la pratique du sport. La pratique du sport a été un des rares motifs de sortie autorisé pendant le confinement et de nombreux Français ont ainsi profité de cette situation pour s’initier à une activité physique. Aujourd’hui, 93 % se déclarent toujours « en manque » (contre 88% lors du 1er baromètre du 2 juin) et seulement 6% sont très inquiets à l’idée de reprendre une activité sportive. 74% pratiqueront à nouveau une activité dans un délai de quelques semaines après l’ouverture légale. 68% des sportifs amateurs considèrent qu’un personnel équipé de matériel sanitaire et formé aux notions d’hygiène incite à la reprise de l’activité.

MÉTHODOLOGIE ET CONTEXTE D’ÉTUDE
Sondage réalisé du 24 au 26 juin 2020 sur 1014 individus représentatifs. Enquête réalisée par Ifop et Weezevent, après la réouverture des cinémas, salles de spectacles et l’autorisation de pratiquer un sport collectif, avant la réouverture des stades et hippodromes dans la limite de 5 000 personnes.