Médiamétrie tire un bilan positif de la saison 2003 de Formule 1. En s’appuyant sur un format adapté à la télévision et en profitant de l’émergence de nouveaux pilotes capables de battre l’indétrônable Michael Schumacher, la Formule 1 a entamé sa reconquête des audiences en TV selon Jacques Braun, Directeur international de Médiamétrie. Pour la première fois depuis 2000, l’audience moyenne a augmenté en France et au Royaume-uni, avec respectivement 3,6 et 3,2 millions de téléspectateurs en moyenne par Grand Prix, selon Médiamétrie. Toutefois, l’audience ne retrouve pas son niveau de 2000.

Les plus assidus sont les Finlandais avec un habitant sur cinq devant son téléviseur lors de la diffusion de chaque Grand Prix. Malgré les succès de Michael Schumacher et la présence de deux constructeurs nationaux, Mercedes et BMW, l’Allemagne présente un bilan mitigé. Pour la troisième année consécutive, les audiences sont en baisses. Elles restent toutefois confortables avec 9 millions de téléspectateurs en moyenne.

Enfin, Médiamétrie s’attend à une hausse de l’audimat cette saison avec l’introduction de nouveaux circuits : Bahreïn et surtout la Chine.

> Taux moyen d’audience (%) des Grands Prix de F1