Pour conserver l’équipe de France de football dans sa grille des programmes, TF1 a abandonné la Coupe de France et proposé une offre sans équivalent à la Fédération française de football (FFF). M6, que la FFF peut remercier d’avoir contribué à faire monter les enchères, reste sur le bord de la route.

Le conseil fédéral de la Fédération française de football (FFF), réuni jeudi 6 avril, a attribué les droits TV des matches de l’équipe de France de football jusqu’en 2010 hors Mondial et Euro (9 rencontres par an) pour 45,35 millions d’euros par saison, à TF1. La chaîne détenait déjà les droits des Bleus. L’actuel contrat s’achevait en juin prochain et ne rapportait que 27 millions d’euros annuellement à la FFF. Bien que football ne rapporte pas d’argent à la chaîne, malgré des audiences souvent record lorsqu’il s’agit de l’équipe de France, TF1 a choisi de conforter son statut première chaîne. Quand on est le leader, il faut le rester a justifié Charles Villeneuve, directeur des Sports de la Une. TF1, qui avait malicieusement acheté le match qualificatif des Bleus pour l’Euro 2008 en Ecosse (voir La Lettre du Sport n°402), évite à la FFF un imbroglio juridique en déposant la meilleure offre financière : le critère qualitatif n’existait pas pour les Bleus. La proposition de M6, 28,8 millions d’euros, ne pouvant soutenir la comparaison. Notre offre, d’un montant de 3,2 millions d’euros par match, correspondait à ce que nous étions prêts à supporter, a commenté Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6. Les pertes financières auraient été compensées par un effet d’image. Mais notre concurrent a payé 5 millions d’euros par match. Nous ne pouvions pas monter à ce niveau sans grever notre capacité d’investissement dans d’autres domaines.

La Coupe de France transférée sur France Télévisions et Eurosport

Les droits de la Coupe de France pour la période 2006-2010 ont par ailleurs été attribués à l’alliance contre nature entre France Télévisions et Eurosport (groupe TF1) pour 14,15 millions d’euros par saison en moyenne. L’attelage retransmettra au minimum vingt-deux matches par édition ! La compétition sera diffusée à partir du septième tour. Un volume impressionnant où le téléspectateur frôlera l’indigestion. France Télévisions dispose des deux premiers choix à chaque tour, à l’exception des quarts de finale où Eurosport aura le deuxième choix.

Ici encore, M6 reste en rade malgré une offre de 13,35 millions d’euros et une meilleure note qualitative. Ce qui fait enrager la chaîne. Pour M6, le regroupement de France Télévisions avec Eurosport avait pour effet de l’exclure du marché. La chaîne déplore également que le service public achète des droits sportifs pour une compétition dont l’exposition sera partiellement payante. Ce qui n’est pas nouveau. Cette saison encore, Canal + et France Télévisions se partagent la Coupe d’Europe de rugby. En tennis, les rencontres de Coupe Davis sont diffusées et sur France Télévisions, et sur Sport+ (Groupe Canal +). Néanmoins, M6 examine la possibilité d’un recours.
M6 se console avec l’Olympique de Marseille

M6 a annoncé s’être engagée pour les trois prochaines saisons à diffuser les rencontres européennes (tour préliminaire de la Ligue des champions, Coupe Intertoto et Coupe de l’UEFA) à domicile de l’Olympique de Marseille. M6 avait signé un premier accord en juillet 2005 avec le club phocéen. La diffusion de ces matches nous a permis de gagner de l’argent a indiqué Nicolas de Tavernost.