Alors que les clubs de Ligue 1 et d’Europe mènent actuellement un mercato d’hiver houleux en raison de la crise que nous traversons, les directeurs sportifs n’ont jamais autant occupé les devants de la scène. Si jadis le directeur sportif était un homme de l’ombre, le football moderne en a fait, bien malgré lui, une figure médiatique dont les choix et les décisions ont une influence considérable sur l’avenir d’un club de football. En parlant de football, sachez que vous pouvez parier sur vos équipes préférées en toute simplicité sur Casino777 en Belgique.  

À noter que ce code promo vous fait profiter d’importantes réductions sur vos premiers paris sportifs. Mais revenons à nos questions : comment le directeur sportif est-il devenu une star du football moderne ? En quoi consiste vraiment son rôle et est-ce qu’un directeur sportif est-il aussi indispensable dans la construction d’un projet sportif ? C’est ce que nous allons tenter de comprendre ensemble dans notre présente tribune !

Head of football

L’expression anglaise Head of football a été lâché par Jean-Marc Ayrault, l’actuel directeur de l’Olympique de Marseille, sur un post LinkedIn, lorsque le club cherchait à recruter un nouveau directeur sportif. À cette expression, on peut ajouter d’autres désignations comme : manager général, conseiller du directeur, ou directeur sportif. Cette pléthore de prérogatives associée au poste de directeur sportif témoigne de l’importance capitale qu’a ce dernier dans le bon fonctionnement et la préservation de l’intégrité d’un club de football. En effet, pour rester compétitif et espérer progresser dans son parcours sportif, un club de football a besoin d’être dirigé d’une main de fer et le directeur sportif doit en incarner la pièce angulaire.  

Quelles sont les différentes fonctions que doit assumer un directeur sportif ?

Dans le contexte de crise que traverse le football depuis un an maintenant, les directeurs sportifs doivent composer avec des finances en berne et une situation budgétaire fragilisée. D’autre part, le directeur sportif doit savoir jongler avec les contraintes de l’UEFA sur le fair-play financier, et garantir ainsi le bon équilibre financier de son club.

Au-delà de son rôle dans la sphère économique de son club, le directeur sportif doit gérer l’aspect sportif en permettant au club d’acheter et de vendre des joueurs, sans mettre en péril l’intégrité financière du club. D’autre part, sur son poste LinkedIn, Jean-Marc Ayraud a rappelé qu’un directeur sportif devait parfaitement maîtriser les notions juridiques liées aux contrats des joueurs.

Enfin, le directeur sportif doit travailler en étroite collaboration avec l’entraîneur du club, l’objectif étant que les deux hommes collaborent harmonieusement et établissent ensemble une stratégie fiable pour le bien-être du club. C’est d’autant plus important que ces deux hommes s’entendent bien, car ce sont les pièces angulaires de tout grand club sportif d’Europe. On a tous en tête la mésentente de Thomas Tuchel et de Leonardo. Conséquence : le technicien allemand a été licencié et un autre entraîneur l’a remplacé aussitôt.

Et vous, que pensez-vous du rôle du directeur sportif moderne ? Est-ce un rôle aussi indispensable qu’on le présente ? Dites-le-nous en commentaire !