Après une série d’épisodes judiciaires houleux, le verdict est tombé : l’offre de Mediapro pour la diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2 est tombée à l’eau. En effet, la LFP a annoncé qu’elle mettait un terme au contrat qui la liait à Mediapro et qu’elle gardait désormais la porte ouverte à l’offre d’autres diffuseurs. Quoi qu’il en soit, la Ligue 1 se poursuit et vous pouvez continuer à parier en ligne sur vos équipes favorites.

Mais si le cuisant échec de Mediapro n’était que l’arbre qui cachait la forêt ? Si derrière ce fiasco du football contemporain ne planait pas une menace plus grave : la faillite du football français ? En attendant de vous en dire plus à ce sujet, on vous recommande de parier sur BarrièreBet avec Dingue2Foot, si vous êtes féru de paris sportifs. Mais revenons au football et à l’incertitude qui plane sur son avenir !

Trop beau pour être vrai

À l’annonce de l’offre de Mediapro en 2018, de nombreux économistes du sport et du football avaient annoncé que c’était trop beau pour être vrai. En effet, de nombreuses zones d’ombre persistaient sur les modalités du contrat signé entre Mediapro et la LFP et si certains clubs français avaient ouvertement exprimé leurs craintes sur la fiabilité de cet accord, l’offre était trop importante pour être refusée. Il était tout de même question d’un contrat dont la valeur s’élevait à 800 millions d’euros, avec 1,153 milliards rien que pour la Ligue 1.

Un diffuseur qui n’a pas les moyens de ses ambitions

Certes, Mediapro affichait une grande ambition et promettait d’importantes rentrées financières aux clubs français. Mais est-ce que le groupe sino-catalan avait les moyens de ses ambitions ? De nombreux experts avaient tiré la sonnette d’alarme en déclarant que Mediapro n’aurait pas les moyens pour rentabiliser son accord et d’atteindre les chiffres escomptés. En effet, il fallait que Mediapro réunisse 3,5 millions d’abonnés pour atteindre ses objectifs financiers. À la fin de son contrat, la chaîne Téléfoot ne comptabilisait que 600,000 abonnées, ce qui représente à peine 30% des attentes. Coup dur.

Vers la faillite du football français ?

Dire que le football français se dirige droit dans le mur suite à la rupture du contrat avec Mediapro est probablement un peu exagéré. Néanmoins, la situation économique et la santé financière des clubs français ne sont clairement pas au beau fixe et l’affaire Mediapro a considérablement fragilisé cet équilibre déjà bien précaire. En attendant que la LFP tisse un nouveau contrat avec un nouveau diffuseur, les clubs français sont dans le dur d’un point économique et doivent composer avec les incertitudes de la crise que traverse le sport en ce moment.

Canal + : le nouveau diffuseur de la Ligue 1

C’est désormais officiel : Canal + aurait bel et bien fait une offre à la LFP pour diffuser la Ligue 1 jusqu’en 2024. Le montant de cette offre s’élève à 590 millions d’euros / an. D’autre part, cette offre comprendrait une somme de 100 millions de bonus, ce qui élève le montant de cet accord à 690 millions euros. Pour l’instant, les négociations se poursuivent entre Canal + et la LFP, mais la situation devrait se décanter dans les semaines à venir.