La SSR, la radiotélévision publique helvétique, a décidé de renoncer à l’acquisition des droits de retransmission de la Coupe du Monde 2002 du fait des prix jugés trop élevés. La SSR était intéressée par l’achat des droits pour ses trois chaînes de télévision et ses quatre stations de radio.

Le Groupe Kirch, détenteur des droits, réclamait 64 MF, soit un montant dix fois supérieur à celui déboursé pour la Coupe du Monde 1998. Sans compter les coûts de production, évalués à 43 MF.

Le problème risque bien de se reproduire dans de nombreux pays européens si l’on considère les horaires de diffusion des rencontres : entre 7h30 et 14h30, heure française. Une tranche horaire difficilement rentable d’un point de vue publicitaire.