Partenaire officiel de la Ligue 1 depuis 2020 et sponsor de l’Olympique de Marseille, l’application de livraison de repas à domicile Uber Eats a fait preuve d’audace et d’inventivité pour s’installer dans le monde du football.

Un contrat historique avec la Ligue 1

En juin 2019, Uber Eats avait officialisé un partenariat important avec la Ligue de Football Professionnel (LFP). La Ligue 1, qui portait anciennement le nom de Conforama, a changé d’identité durant la saison 2020-2021 au profit du géant de la livraison. Au terme d’une première saison convaincante, le conseil d’administration de la LFP a validé, début novembre 2021, que le contrat se prolongerait jusqu’en 2024. Uber Eats, qui a déboursé 15 millions d’euros annuels pour les deux premières saisons, a accepté d’augmenter sa contribution lors des deux prochaines années : 16 millions en 2022-2023 puis 17 millions en 2023-2024, selon les chiffres révélés par le quotidien sportif l’Équipe.

La prolongation du contrat confirme à quel point les deux acteurs concernés ont réussi à atteindre leurs objectifs clairement affichés au moment de leur premier accord durant l’été 2019. La LFP souhaitait augmenter l’attractivité de son championnat de France de première division à l’international en l’associant à une marque de renommée mondiale (à l’inverse de Conforama, dont la portée était plus nationale), et le but d’Uber Eats était de parvenir à toucher sa clientèle à travers un sport qui fédère et qui passionne. Un pari pour l’instant réussi pour l’un comme pour l’autre. A titre d’exemple, l’exposition de la Ligue 1 est telle que d’autres marques internationales ont décidé de s’y intéresser, comme Amazon avec sa plateforme Prime Video qui diffuse les matchs en quasi-exclusivité depuis le début de l’exercice 2021-2022.

Une campagne de communication réussie

Le bilan de cette première saison associée à la Ligue 1 est plutôt positif pour Uber Eats. Et pour cause, le géant de la livraison a mis toutes les chances de son côté, en surfant au maximum sur cette exposition unique. La marque s’est créé une image qui parle aux amateurs de football, associée à un slogan signature qui est à la fois une déclaration d’amour au ballon rond et un clin d’œil malin aux gourmands : « C’est bon d’aimer le foot », qui raisonne avant chaque match de Ligue 1. A coup de vidéos promotionnelles humoristiques à l’image de chacun des clubs français, Uber Eats a su toucher à la fois les fans de football et de gastronomie. Ses nouvelles campagnes de publicité mettent aussi grandement l’accent sur ce sport, invitant des anciennes légendes tricolores comme Fabien Barthez pour venir répondre à la concurrence, comme Just Eat qui fait appel à Eric Cantona dans ses spots publicitaires. La marque a aussi tenu à mettre les fans en avant, créant l’expérience GOAT (Générateur Officiel d’Accès Terrain) qui offre la chance à un supporter de livrer le ballon officiel dans le rond central pour le coup d’envoi d’une rencontre de Ligue 1.

Même avant 2020, la plateforme de livraison avait su s’installer petit à petit en Ligue 1, s’invitant notamment sur le maillot de l’Olympique de Marseille en tant que sponsor officiel du club phocéen. La marque avait misé sur le club idéal, possédant l’une des bases de supporters les plus importantes de France, et souvent positionné parmi les favoris pour terminer dans le top 3 du championnat. A titre d’exemple, les plateformes de paris sportifs en ligne lui attribuent la deuxième meilleure cote de victoire finale en Ligue 1 (40) derrière les favoris parisiens, mais devant Lyon, Nice ou Rennes (66, le 20 décembre 2021). A Marseille, Uber Eats profite d’une exposition importante sur la scène du football français, mais aussi européen, avec un club souvent qualifié pour les coupes continentales en fin de saison.

Au-delà de la Ligue 1, la marque a su faire le buzz durant l’Euro lors de l’été 2021, malgré le fait que son concurrent, Just Eat, soit l’un des sponsors officiels de l’UEFA. Uber Eats avait lancé sa campagne « Parlons foot, euh, bouffe », proposant à la fois des promotions sur les livraisons les soirs de matches, et lançant une collection de maillots de football de la marque Adidas au couleurs de plats emblématiques : le Real Spaghetti, l’Inter Kebab, le Burger United, l’Atletico Nachos ou le Gyoza FC.

L’humour, l’art de la punchline et des jeux de mots, mêlant avec malice le monde du football et de la nourriture, sont les atouts d’Uber Eats. Et les fans de football français pourront en profiter encore au moins pendant deux ans en Ligue 1.