Nike, dont Kobe Bryant était un ambassadeur depuis 2003 après un passage par Adidas, a décidé de ne plus vendre de produits à son effigie sur son site officiel pour éviter le marché noir. Avant le Super Bowl de la NFL, plusieurs marques, pour ne heurter aucune sensibilité, ont retouché in-extremis les spots publicitaires programmés pour l’événement de l’année aux États-Unis.

On ne trouve plus de produits estampillés Kobe Bryant sur le site officiel de Nike. Il n’est donc plus possible d’acheter des chaussures, des tee-shirts, sweat, chaussettes et autres vêtements à son effigie. À la place, les internautes tombent sur une page blanche et la mention suivante «A la mémoire de Kobe Bryant». Nike prend une mesure rarissime après le drame dont a été victime l’ex-star de NBA. Derrière cette décision, il y a la volonté de mettre fin aux achats en gros. Les biens achetés risquent en effet de se retrouver à prix d’or sur le marché noir. Les clients qui étaient parvenus à commander seront remboursés et recevront en échange, une carte-cadeau logotypée Lakers, la franchise du défunt. Nike aurait demandé à la chaîne de magasins Foot Locker de retirer aussi les produits Bryant de son site.

16
Soit en millions de dollars, le montant du contrat d’ambassadeur entre Kobe Bryant et Nike.

Début février, Nike devait sortir une nouvelle paire de chaussures, la «Kobe 5 Protro». On ne sait pas si elle sortira à la date prévue. Une bonne centaine de joueurs NBA portent aujourd’hui une basket à son nom. Et depuis 17 ans, à raison d’un nouveau modèle chaque année, plusieurs millions d’exemplaires de chaussures «Kobe» ont été vendues dans le monde.

Pour ne heurter aucune sensibilité, trois annonceurs du dernier Super Bowl, disputé une semaine après la mort de Kobe Bryant, ont fait retoucher leurs spots, rapporte Business Insider. Ainsi Hyundai a fait corriger le spot initialement prévu, pour la promotion de son modèle Genésis. Bryant n’était pas lié au constructeur sud-coréen, mais la marque a préféré faire couper les images d’un hélicoptère stationné. Le spot a été retravaillé «par compassion et sensibilité envers les familles» du crash. Le géant de l’agroalimentaire Kraft Foods, pour sa marque Planters, a fait disparaître les obsèques de sa mascotte depuis 104 ans, «Mr Peanuts». Enfin le groupe Hard Rock International, qui donne son nom au stade de Miami, site d’accueil du Super Bowl LIV cette année, a lui aussi gommé des scènes, alors qu’il communique pour la première fois en marge d’un Super Bowl. La publicité programmée avant la pause a été modifiée car certaines scènes «pourraient être perçues comme insensibles» selon AdWeek.