Un nouvel acteur se lance dans la course au large. Le groupe Primonial, spécialiste de l’épargne et de la gestion d’actifs, s’engage sur un contrat de sponsoring de deux ans avec le skipper Sébastien Rogues. Stéphane Vidal, président du groupe Primonial, nous présente les fondamentaux de ce partenariat avant le départ de la Transat Jacques Vabre.

Ce nouveau projet est né grâce à la confiance de son nouveau partenaire Primonial, acteur majeur de l’épargne et de la gestion d’actifs, que Sébastien Rogues a su convaincre autour de ses aventures nautiques et humaines. Sensible aux valeurs de performance, d’audace, de persévérance et de solidarité que véhicule la voile, Primonial a décidé de s’engager pour au moins deux années à ses côtés. Le groupe, fort de 41,7 milliards d’euros d’actifs gérés ou conseillés au 30 juin 2019 par 893 collaborateurs, souhaite s’investir pleinement au côté du skipper originaire de la Baule. «Que ce soit l’audace, la prise de risque ou l’authenticité, on retrouve dans la voile des valeurs propres à l’entreprenariat, décrypte Stéphane Vidal, président du groupe Primonial. La voile fait également référence à l’innovation et l’écologie. Sébastien Rogues, en plus d’être un navigateur de talent, est aussi un chef d’entreprise et un passionné. C’est un coup de foudre professionnel.»

©P. Matsas

Son Multi50 Primonial est l’ex-Réauté Chocolat d’Armel Tripon. Ce trimaran, de 15 mètres de long et de 15 mètres de large, doté de foils peut atteindre des vitesses supérieures à 40 nœuds. A son bord, il participera notamment aux deux courses transatlantiques majeures : la Transat Jacques Vabre, en double, dont le départ sera donné dimanche 27 octobre depuis Le Havre, et la Transat Québec Saint-Malo (2020) en équipage. Après plusieurs années sur le circuit des GC32 avec Engie à ses côtés, des catamarans à foils à la pointe de la technologie, Sébastien Rogues revient à ses premières amours. «J’ai deux véritables passions : les multicoques et la technologie de haut niveau que ces bateaux demandent d’une part et la course au large. Partir en Multi50, c’est concilier ces deux passions.» C’est cet esprit d’entreprise qui a séduit Stéphane Vidal, lui-même passionné de nautisme. «Pouvoir travailler sur les enjeux économiques, réfléchir avec mon partenaire sur les implications de tel ou tel choix, évaluer les incidences réciproques du sportif et de l’économique me passionne», confirme le principal intéressé. A 33 ans, le navigateur baulois peut se targuer d’un palmarès appréciable avec plusieurs victoires dans des épreuves majeures comme la Transat Jacques Vabre (2013) dont il est toujours le plus jeune vainqueur ; Les Sables Horta Les Sables ou encore une 3ème place sur la Transat Québec Saint-Malo.

Au-delà de deux ans ?

La convergence des valeurs, la volonté commune d’engagement et d’innovation ont été d’autres éléments déclencheurs de ce partenariat. «Pour Primonial, la voile coche toutes les cases. C’est un sport en affinité avec notre clientèle, renchérit Stéphane Vidal. Les performances de Sébastien vont nous donner accès à une nouvelle médiatisation. Nous allons pouvoir nous exprimer dans des médias spécialisés éloignés à la base de notre univers. En accroissant notre notoriété, Primonial va faire découvrir ses produits et ses services à une nouvelle clientèle». Le partenariat pourrait se prolonger dans une stratégie de long terme. «Pour l’instant, Primonial s’est engagé sur deux années au prix d’un effort significatif, rappelle le dirigeant de Primonial. Si les intérêts continuent de converger dans le futur, l’histoire pourrait s’installer sur un horizon plus lointain.»