Le 9 avril aura lieu le départ de la 8ème édition de la Transat AG2R, l’unique transatlantique en double courue à armes égales à bord de Figaro Bénéteau II. Petite nouveauté cette année : l’édition 2006 partira de Concarneau et non plus de Lorient. L’occasion de faire un point sur le sponsoring sportif du 1er groupe interprofessionnel français de prévoyance et de retraite complémentaire des salariés et des retraités. Yvon Breton, secrétaire général et directeur de la communication répond à nos questions et livre les chiffres de son groupe en toute transparence

– Pourquoi une entreprise comme AG2R Prévoyance s’est-elle tournée vers le sponsoring sportif en 1992, et plus particulièrement vers la voile et le cyclisme ?
– La décision de faire du sponsoring sportif a été prise pour la première fois en 1991 à la suite d’une enquête d’opinion qui révéla notamment qu’une stratégie de communication dans le sponsoring paraissait être la solution pour mieux faire connaître auprès des entreprises et surtout du grand public, notre marque, ses valeurs et ses métiers. Nous recherchions en priorité un sport offrant un spectacle gratuit et où la marque avait le plus de chance d’être citée. La voile s’est rapidement imposée. Avec Match Racing (ancien organisateur de la Transat AG2R), nous avons trouvé une formule inédite avec une Transat en double sur Figaro-Bénéteau qui relie Lorient à St Barthélémy. Son principe est simple : de jeunes marins peuvent, moyennant des budgets très accessibles, s’affronter à armes égales, avec des skippers plus chevronnés. Cet événement a largement contribué à rajeunir notre image en l’associant à des valeurs de dynamisme, d’esprit d’équipe, d’audace et de solidarité. Plus tard, en 1997, nous nous sommes intéressés au cyclisme qui offre une vraie complémentarité en terme de cibles. Car si la voile, qui touche plutôt les classes CSP+, intéresse surtout la population côtière et citadine, le cyclisme, plus populaire et plus rural, nous a permis de séduire un public de tout âge basé dans toute la France. J’ajouterai que ces opérations sont très fédératrices au sein du groupe… les salariés en sont fiers.

– Quelles sont les retombées en terme de notoriété ? Envisagez-vous de vous investir dans d’autres sports que la voile et le cyclisme ?
– Vous pensez bien que si 15 ans après nous sommes toujours présents dans le sponsoring sportif, c’est que nous avons mesuré un certain nombre de retours sur investissement. La dernière enquête que nous avons réalisée en juillet 2005 après le Tour de France, indiquait une progression significative de la notoriété de notre marque : 7 Français sur 10 interrogés connaissent désormais AG2R Prévoyance, contre 5 sur 10 en 2004. Il faut avouer que le Tour de France, grâce à sa formidable exposition, est un puissant levier de notoriété. Quant à la voile, elle nous a apporté une notoriété auprès des entreprises mais également auprès des décideurs et des leaders d’opinion. La Transat AG2R est un excellent support de relations publiques tout comme le Tour de France cycliste qui nous permet chaque année de recevoir environ 500 entreprises (clientes ou prospects) sur le village départ et à l’arrivée de chaque étape. Quant à savoir si nous envisageons de nous ouvrir à d’autres disciplines, je ne vous cacherai pas que nous sommes extrêmement sollicités, notamment par des fédérations sportives séduites par notre grande visibilité. Nous étudions cette possibilité mais tenons à respecter notre engagement d’être présents dans des sports gratuits. Et il y en a peu ! Par ailleurs, la voile et le cyclisme sont deux sports dans lesquels vous avez la garantie d’avoir, au delà de l’exposition visuelle, une citation des marques qui rentabilise encore un peu plus l’action de sponsoring.

– Quel est le montant des investissements d’AG2R dans le sport ?
– AG2R Prévoyance finance les deux tiers du million d’euros nécessaire à l’organisation de la Transat, soit 700.000 euros tous les deux ans. Pour le cyclisme, le budget global de l’équipe, qui vient, grâce au renfort de nouveaux partenaires dont la Confédération nationale de la Boulangerie Française, d’accéder à l’élite mondiale au travers du Pro Tour, représente un investissement en 2006 d’environ 7 millions d’euros. Au-delà des remarquables résultats obtenus en matière de notoriété et des intéressantes valeurs associées à notre marque, je constate que les retombées médiatiques générées, au travers de notre engagement dans ces 2 sports, représentent un équivalent en terme d’achats d’espaces évalué au minimum à 5 fois le niveau de nos investissements, ce qui est considérable !
Bilan d’impact de la 7ème Transat AG2R (Source Occurrence)

Impact médiatique : 611 millions de contacts potentiels générés par la couverture des médias de la presse écrite et audiovisuelle (29% pour l’audiovisuel et 71% pour la presse écrite). 5,8 millions d’euros d’équivalent publicitaire répartis à 37% pour l’audiovisuel et 63% pour la presse écrite.

Impact relations publiques : Pour 80% des prospects interrogés, avoir été invité à cet événement, les incite à consulter AG2R Prévoyance pour d’éventuels projets. Plus de 1 sur 2 des clients interrogés avoir été invité à cet événement les incite à poursuivre et développer leurs relations avec AG2R Prévoyance.

Impact grand public : 40% des français identifient AG2R Prévoyance comme sponsor de la voile.