L’application chérie des cyclistes et des coureurs à pied devient partenaire de la Grande Boucle pour les trois prochaines années. La plateforme gagne un peu plus en légitimité alors que le Tour espère rajeunir l’audience de la petite reine avec des contenus plus individualisés et centrés sur les coulisses.

La célèbre application qui se veut le réseau social des sportifs revendique près de 99 millions d’inscrits à travers le monde. Elle signe avec les organisateurs du Tour de France (1er-24 juillet) un partenariat pour les trois prochaines éditions de la Grande Boucle.

Une officialisation des relations entre les deux parties. Car ASO (Amaury Sport Organisation) associe depuis plusieurs années son image à celle de Strava. Certains chemins inédits figurant sur le tracé du Tour ont d’ailleurs été dénichés grâce à la curiosité des utilisateurs de l’application ! Cette année, des discussions ont été menées pour nouer un lien plus solide. Un canal dédié à la plus grande course du monde, rassemblant les publications des athlètes, va être créé.

Itinéraires empruntés, fonction de géolocalisation, photos, vidéos, données de performance détaillées… le principe est de partager son « expérience ». De manière plus pragmatique, il permet aussi aux professionnels de gagner en visibilité. « Les vainqueurs d’étape attirent toute l’attention mais ceux derrière dans le peloton ont aussi une histoire à raconter (…) Ils vont pouvoir montrer à quoi ressemble une journée sur la route en dehors du résultat, et raconter l’étape de leurs points de vue », selon le patron et fondateur de Strava, Michael Horvath. Le Tour de France féminin (24-31 juillet) et l’Étape du Tour – une journée réservée aux amateurs (10 juillet) – sont également concernés. « Il est passionnant de voir Strava soutenir le cyclisme féminin avec ce partenariat, car c’est la plateforme au cœur du cyclisme professionnel et amateur. Je l’utilise tous les jours pour suivre mon entraînement tout au long de l’année, c’est également ma référence pour suivre ce que font mes coéquipiers et mes concurrents », témoigne Audrey Cordon-Ragot (Trek-Segafredo), 6 fois championne de France.