Le contrat signé entre Vodafone et Manchester United atteint des montants records pour un sponsor maillot.

Au cours des douze derniers mois, les recettes générées par les sponsors maillots dans les cinq plus grands championnats ont augmenté de 35 % passant de 1,7 à 2,4 milliards de Francs.
Le partenariat signé entre Manchester United et le géant de la télécommunication Vodafone repousse les limites de la simple collaboration entre une équipe et son sponsor maillot. Le club anglais et son principal bailleur se préparent à lancer des téléphones mobiles WAP siglés Manchester United. L’Allemand Vadafone s’est associé avec les Reds Devils pour quatre saisons et 321 MF (soit une hausse de 320 % par rapport au précédent sponsor Sharp), éclipsant du même coup le contrat signé entre la Juventus de Turin et Télé+ (filiale de Canal+) pour 104 MF.

Les raisons de la hausse

Peu d’équipes peuvent se vanter d’offrir une exposition médiatique aussi importante que Manchester United. Il est vrai que le club anglais dépasse le simple cadre des amateurs de football.
Autre explication : le développement de plusieurs secteurs économiques comme ceux des télécommunications et des médias.
L’entreprise allemande Siemens entend utiliser cet emplacement avec quelques un des plus grands clubs européens (Lazio de Rome, Girondins de Bordeaux) pour faire la promotion de ses téléphones cellulaires. Siemens versera 85,7 MF à la Lazio et 40,7 MF aux Girondins pour figurer sur leur maillot.
Les groupes audiovisuels, notamment en Grande-Bretagne, investissent massivement dans le football. En tant que sponsor, mais aussi en tant qu’actionnaire. BskyB, Granada, NTL, CLT, en plus de figurer sur le torse des joueurs, prennent majoritairement des participations dans les clubs. Ainsi, Aston Villa, Newcastle United, les deux clubs de Glasgow se partagent le même sponsor, à savoir NTL.