La presse italienne bruisse de rumeurs autour d’un prochain accord de naming entre la Juventus Turin et Samsung. Déjà partenaire technologique du club, le géant sud-coréen de l’électronique donnerait son nom au Juventus Stadium, à la recherche d’un sponsor depuis sa construction.

L’opération serait globale, comme pour Emirates avec Arsenal en Angleterre. Samsung donnerait son nom au stade turinois et prendrait la place du constructeur automobile Jeep comme sponsor principal de la Juve. Les dirigeants des Bianconeri, à la recherche d’un partenaire naming depuis le lancement du projet du stade, feraient une excellente opération si les chiffres de la presse italienne se vérifient. Samsung, l’un des principaux partenaires du Comité international olympique (CIO) et aussi partenaire principal du club londonien de Chelsea, proposerait 120 millions d’euros au total sur cinq ans, soit 24 millions d’euros par an. De quoi assurer une bonne partie des traites du stade de 41.000 places dont Jean-Claude Blanc, Directeur général du Paris SG, avait supervisé la construction lorsqu’il était dirigeant du club italien. Première enceinte 100% privée d’Italie, le Juventus Stadium a coûté 122 millions d’euros au club pour sa construction.

L’accord est en discussion avec Sportfive. L’agence de marketing sportif, comme elle l’a également fait avec l’Olympique Lyonnais, a acheté les droits marketing du club turinois en 2008, jusqu’en 2023. Sportfive et la Juve assurent conjointement le marketing, la promotion et la vente des business seats et des loges du stade. Un accord marketing qui assure déjà la Juve d’une recette minimum de 6,25 millions d’euros par saison.

Si l’accord avec Samsung se confirme, il faudra solutionner la question de Jeep. Le constructeur et le club sont contractuellement engagés jusqu’au 30 juin 2015 avec un contrat valorisé à 35 millions d’euros.