Roland-Garros (22 mai-5 juin) change de partenaire automobile. Renault succède à Peugeot, partenaire de longue date des Internationaux de France de tennis.

Peugeot n’est plus partenaire du tournoi de tennis de Roland-Garros, une collaboration commencée en 1984 qui s’est traduite par de nombreuses séries spéciales chez le constructeur au lion. Un autre constructeur français prend sa place. Renault, qui s’est retiré du Festival de Cannes, débarque à la Porte d’Auteuil.

Ce nouveau partenaire de mobilité du tournoi mettra à disposition une flotte de véhicules avec une gamme électrifiée.

Par ailleurs, les Internationaux de France de tennis ont dévoilé une nouvelle signature. « Move the lines, with style » (Bouger les lignes avec style) accompagne désormais les différentes actions portées par la marque Roland-Garros.

Le tournoi décline cette signature sous différents formats avec des affiches mettant en avant des joueurs et joueuses (Rafael Nadal, Stefanos Tsitsipas, Kristina Mladenovic et Ashleigh Barty). « Le tournoi revendique ainsi sa singularité et souhaite faire bouger les lignes pour mieux mettre en avant les valeurs incarnées par le Grand Chelem parisien : la combativité, l’audace, l’élégance et l’engagement » explique la Fédération française de tennis (FFT) dans un communiqué. L’affiche avec Ashleigh Barty, vainqueur à Roland-Garros en 2019, est déjà culte. L’Australienne, 25 ans, vient de prendre la décision d’arrêter sa carrière.