Le Paris-Nice 2002 va ressembler à un mini Tour de France. C’est normal, les sponsors sont les mêmes depuis la reprise de l’épreuve par la Société du Tour de France.

La course ne devait pas avoir lieu. Elle a commencé dimanche 10 mars. La télévision n’était pas intéressée. Eurosport, la semaine, et France Télévision, les deux derniers jours, vont diffuser chaque étape. Impossible de trouver des sponsors. Les différents maillots des leaders (classement général, par points, montagne, meilleur jeune) seront tous parrainés.

Ce que Laurent Fignon n’a pas réussi à faire, Amaury Sport Organisation (ASO) l’a réalisé en quelques semaines à peine. Pour parvenir à ce tour de force, ASO, nouveau gestionnaire de la course, a fait appel aux sponsors du Tour de France. Les maillots distinctifs de la course, vierges de toute publicité ces deux dernières années, ont ainsi trouvé des parrains : le Crédit Lyonnais (maillot de leader), Fiat (maillot vert), Aquarel (meilleur jeune), qui aurait investi 100.000 euros dans l’opération, et Cœur de Lion (le dossard rouge de la combativité). ASO a également attiré un nouveau sponsor avec lequel il était en contact à propos du Tour de France : la société Gifi (distribution d’articles non alimentaires) va parrainer le maillot blanc à pois rouges du meilleur grimpeur.

Un effort des partenaires du Tour qui permet d’équilibrer le budget de 1,1 million d’euros.