Acteur incontournable du marketing sportif dans la voile depuis vingt ans, le groupe Paprec continue de miser sur l’univers nautique. Paprec devient Partenaire Titre de la célèbre Transat entre Concarneau et Saint Barthélemy (rebaptisée pour le coup Transat Paprec) et Partenaire Principal de La Solitaire du Figaro.

Pour Paprec, la voile n’a aucun secret depuis longtemps. Le groupe a fait ses premiers pas dans le sponsoring voile il y a vingt ans avec Jean-Pierre Dick, deux fois vainqueur de la Barcelona World Race, quadruple vainqueur de la Transat Jacques Vabre notamment. Cet engagement s’est poursuivi avec Arkéa aux côtés de Sébastien Simon, puis aujourd’hui avec Yoann Richomme à travers la construction d’un Class40 neuf pour la Route du Rhum et d’un Imoca neuf pour le Vendée Globe 2024. Aux Sables-d’Olonne, Paprec prendra le départ de son 6e tour du monde en tant que sponsor. Paprec, c’est aussi une présence depuis 12 ans sur le circuit TP 52 avec Stéphane Névé à la barre. Si on ajoute que Sébastien Petithuguenin, Directeur Général de Paprec, est un féru de nautisme, allant jusqu’à participer à la Solitaire du Figaro en 2018 (20e sur 36), le leader français du recyclage (2 milliards d’euros de chiffre d’affaires) n’a pas l’intention de baisser la voilure.

D’ailleurs, sans dévoiler son engagement financier, Sébastien Petithuguenin consent que son investissement dans le marketing sportif dans la voile, son premier poste de dépense en communication devant le rugby et le soutien à l’opéra, est en hausse.

Paprec embarque sur deux courses organisées par OC Sport Pen Duick, filiale du Groupe Télégramme. Un engagement dans la durée à compter de cette année et jusqu’en 2027, chaque année sur la Solitaire du Figaro et tous les deux ans sur la désormais Transat Paprec. Soit sur six éditions de la Solitaire du Figaro et trois éditions sur la transat en double mixte.

Ce sera l’autre nouveauté de la prochaine édition de l’ex-Transat AG2R La Mondiale (pendant près de 30 ans). La Transat Paprec présente un nouveau format puisque la transat à armes égales, disputée sur des Figaro 3 passe au format double mixte dès 2023. « Cette Transat double mixte est un nouveau concept. Cela faisait longtemps qu’on voulait positionner la course sur ce concept car on pense que le double mixte est essentiel. On sait que ça peut prendre un peu de temps, d’où l’importance d’un engagement sur le long terme avec Paprec. On veut offrir l’opportunité aux femmes de naviguer au large, de leur permettre d’avoir une passerelle », explique Hervé Favre, patron d’OC Sport Pen Duick. Cette nouvelle configuration, en phase avec les enjeux de la société d’aujourd’hui, doit permettre d’accélérer l’accès à l’excellence dans la course au large pour les femmes.