Dans le duel qui oppose Coca-Cola à PepsiCo sur le marché américain, le second remporte une bataille symbolique. PepsiCo déloge son rival, en place depuis 1986, et devient le sponsor officiel de la Ligue américaine de basket-ball, la NBA.

Le géant de l’agroalimentaire PepsiCo réussit un grand coup médiatique. L’avenir dira si le coup marketing est réussi également. Les marques Pepsi, eaux Aquafina, les thés Lipton, les snacks Doritos seront désormais accolés à toutes les grandes disciplines sportives aux États-Unis. L’entreprise est déjà en effet l’un des sponsors de la Ligue de football américain (NFL), de baseball (MLB) et de hockey (NHL). L’accord de dix ans avec la NFL, signé en 2011, passe déjà pour être le plus gros contrat de sponsoring du sport aux États-Unis avec son montant total de 2,3 milliards d’euros. Dans le cas de la NBA, les termes financiers de ce partenariat sont jalousement gardés. A partir de la prochaine saison, PepsiCo sera le fournisseur officiel en boissons et en nourriture de la NBA, de la fédération féminine de basket-ball (Women’s National Basketball Association), de la NBA Development League et d’USA Basketball qui gère les sélections américaines. Tingyi Holding, associé de PepsiCo en Chine, sera l’associé exclusif de la NBA dans ce pays par le biais de sa marque Master Kong.

En quête de recettes pour dynamiser des ventes atones, Coca-Cola et PepsiCo rivalisent à coup d’initiatives dont d’importants investissements dans les sports populaires pour séduire les jeunes consommateurs. C’est la deuxième défaite symbolique qu’inflige PepsiCo à Coca-Cola en l’espace de quelques semaines. Fin mars, la boisson Pepsi-Cola est devenue la deuxième plus bue aux États-Unis surpassant Coca-Cola Zero qui occupait jusqu’ici ce rang derrière Coca-Cola, selon le magazine spécialisé Beverage Digest. Coca-Cola garde toutefois un pied en NBA où il a des contrats individuels avec des stars comme Lebron James. Pour se consoler, le producteur des boissons gazeuses a annoncé de son côté un partenariat avec la Ligue américaine de football (MLS) pour en promouvoir le développement aux États-Unis, ainsi qu’avec la Fédération américaine de football (United States Soccer Federation), suppléant ainsi PepsiCo, lequel avait passé des accords de parrainage avec la MLS depuis sa saison inaugurale en 1996. Nous restons des fans de la NBA avec qui nous avons partagé une expérience remarquable durant nos 28 ans de partenariat. Cependant nous avons pris la décision de pas renouveler notre contrat à la fin de la saison 2014/2015, a réagi le producteur de la boisson éponyme mais aussi de Fanta, Sprite et Powerade.