La popularité de Manchester United, où son savoir-faire, ne se démentent pas. Parmi les clubs européens, le maillot des Red Devils serait le plus vendu sur la planète. Le Paris SG parvient à soutenir la comparaison avec les autres poids lourds du football.

Selon les calculs de l’agence PR Marketing, les Red Devils ont vendu en moyenne 1,75 million de maillots par saison entre 2011-2012 et 2015-2016 ! Un résultat d’autant plus étonnant qu’il faut le corréler avec les résultats des Red Devils sur la même période, loin des standards sportifs du club mancunien. Sans surprise cette fois, le Real Madrid (1,65 million) et le FC Barcelone (1,27 million en moyenne, mais plus gros vendeur de la saison 2015-2016) complètent le podium. PR Marketing assure n’avoir pris en compte que les produits officiels, en prenant soin d’exclure les copies et contrefaçons. Il y a quelques mois, l’agence Euromericas annonçait 3,6 millions de maillots vendus par le FC Barcelone la saison dernière. Le leadership des Red Devils démontre toute la puissance commerciale dont ils savent faire preuve, notamment en Asie ou sur le continent américain.

Trois clubs Français dans le Top 20

Selon l’étude, l’autre gagnant se nomme Adidas. Alors qu’il n’est sous contrat avec Manchester United que depuis un an, le géant allemand peut se vanter d’être l’équipementier de 4 des 5 premiers du classement. Bientôt 3 avec la fin anticipé du contrat avec Chelsea (5e), qui vient d’annoncer son association avec Nike. Derrière les ténors habituels, le Paris SG (8e) continue aussi de s’établir comme un des poids lourds du football européen. Avec 526.000 maillots vendus chaque saison, le club de la capitale est huitième, devant la Juventus Turin. L’Olympique de Marseille (335.000 exemplaires, 14e) figure encore bien alors que l’Olympique Lyonnais (177.000, 19e) fait mieux que se défendre.

Avis aux merchandisers : la majorité des maillots vendues par ces clubs sont des maillots « replica » (copie des maillots des joueurs). A 85 euros pièce en moyenne, certains clubs pourraient être intéressés de renégocier leur contrat avec leur équipementier…