Deux ans après son entrée en lice, le Paris Saint-Germain et Qatar Tourism Authority (QTA) officialisent leur accord de sponsoring. Le club parisien va pouvoir justifier auprès de l’UEFA de la réalité de ce partenariat hors norme, qui couvre à lui seul près de la moitié de son budget de 430 millions d’euros !

Le Paris SG et Qatar Tourism Authority ont officialisé la semaine dernière ce partenariat totalement inédit, à la fois par la nature du contrat, le sponsoring d’un club par un Etat, et son montant : jusqu’à 200 millions d’euros par an.

200 millions d’euros par an

L’engagement de Qatar Tourism Authority, jusqu’en 2016, couvre quasiment la moitié du budget parisien, qui s’élève à 430 millions cette saison. Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué du club, et Rashed Al Qurese, directeur du marketing de QTA, ont utilisé les qualificatifs de pionnier et d’innovant pour décrire leur association. L’alliance de QTA et du PSG permettra de promouvoir le Qatar en tant que destination touristique auprès de millions de supporters du club, et pas seulement des amateurs de football, selon les deux parties. QTA est un organisme public assurant à la fois la promotion du Qatar et la régulation du secteur touristique national. Le tourisme est essentiel pour le Qatar, qui souhaite diversifier son économie, précise Rashed Al Qurese, Directeur Marketing et Promotion de QTA.

L’ambition de QTA est de développer le tourisme de la petite péninsule du Golfe à l’horizon 2030. Il s’agit de passer de 1,2 à 7 millions de visiteurs annuels et de 1 à 9,5 milliards de dollars de recettes touristiques. Le tout au prix de 44 milliards de dollars d’investissements. Avec la sport – le PSG, la Coupe du monde de football 2022 ou le Championnat du monde de handball 2015 -, mais aussi en développant l’offre culturelle et les conventions d’affaires.

Pour initier sa stratégie de communication mondiale s’appuyant sur le PSG et Paris, QTA lance une campagne d’affichage utilisant l’image des stars du club. Le troisième stage hivernal d’affilée du club à Doha, fin décembre, est confirmé. Il sera ponctué par un match amical face au Real Madrid, le 2 janvier. Le PSG a l’ambition de devenir une marque mondiale de sport. Pour y parvenir nous disposons de deux leviers : le football et Paris. La chance du PSG est de représenter Paris, a rappelé Jean-Claude Blanc lors de la présentation du partenariat.

QSI et QTA sont deux entités distinctes

QTA nous apporte les moyens d’aller plus vite, explique Jean-Claude Blanc. Pas seulement. L’accord avec QTA est actif depuis deux ans et a permis au PSG de débouler avec force sur le marché des transferts. Mais il n’avait pas été activé officiellement. Les adversaires du club parisien et même l’UEFA s’étonnaient de cet accord sans contrepartie. QSI (le propriétaire du PSG, ndlr) et QTA sont deux entités distinctes juridiquement et sur le plan des normes comptables. L’un est un fonds d’investissement, l’autre un organisme public. Il ne s’agit donc pas de parties liées, leur répond Jean-Claude Blanc.

L’ancien dirigeant de la Juventus Turin se donne beaucoup de peine pour justifier cet accord de sponsoring totalement hors norme. Pourtant l’UEFA ne peut que constater la pertinence de l’investissement du Qatar. Depuis l’arrivée de Qatar Sports Investment (QSI) au capital du PSG, il faudrait être particulièrement coupé du monde pour ne pas avoir entendu parler du Qatar. Et le rayonnement du premier exportateur de gaz naturel liquéfié au monde est bien l’objet de QTA.
McDonald’s fournisseur officiel

Le PSG trouve un accord avec McDonald’s sur une durée de deux ans. Il se traduira par un rapprochement des deux marques et la mise en place d’opérations dans les restaurants du géant américain situés en région parisienne. Un menu Paris Saint-Germain sera notamment lancé avant les fêtes de fin d’année dans près de 210 restaurants d’Ile-de-France, soit près de 80% des restaurants de cette région (l’enseigne comptabilise 1.260 restaurants dans toute la France).

Le partenariat vient concrétiser deux années au cours desquelles ont été développées des opérations promotionnelles ponctuelles.