Cette fois, l’équipe de France de football peut vraiment dire qu’elle a tourné le dos à l’époque Knysna. Avec son quart de finale disputée lors de la Coupe du monde au Brésil, elle a vu son image s’améliorer. La Fédération française (FFF) en profite pour accueillir de nouveaux partenaires intéressés notamment par la tenue de l’Euro 2016 en France.

57% des amateurs de football déclarent aimer le football autant qu’avant selon une enquête Sportlabgroup, réalisée à la fin du mois de juillet, après la Coupe du monde donc. Soit un gain de 29 points par rapport à la même enquête établi après l’Euro 2012. L’enquête dit encore que pour 42% des Français, l’équipe de France incarne la notion d’esprit d’équipe, avec un gain de 32 points par rapport à 2012 !

Revigorée par sa performance au Brésil et son pouvoir de séduction retrouvé auprès du public, l’équipe de France de football plait aussi aux sponsors. La FFF en profite pour surfer sur sa vitrine. Elle accueille de nouveaux sponsors pour la période 2014-2018. Volkswagen, EDF, KFC, Arcos et Accor ont succédé à Citroën, GDF Suez, Continental, SFR et C10. Un mercato acté avant même la Coupe du monde au Brésil et qui apportera plus de subsides. La Fédération touchera désormais 34 millions d’euros annuels de sponsoring contre un peu moins de 30 millions sur la période 2010-2014, auxquels il faut rajouter les 42,6 millions d’euros de l’équipementier Nike.