Sous contrat avec la marque japonaise depuis toujours (depuis 2007 exactement), Christophe Lemaitre restera un athlète Asics jusqu’aux Jeux olympiques de Rio en 2016, après la prolongation de contrat de cinq ans signée par les deux parties. Le Français, double médaillé aux derniers championnats du monde, change de statut.

Il est comme une pépite, un diamant que nous avons découvert très tôt, avec son coach Pierre Carraz à Aix-les-Bains et qui réalise ce qu’on osait attendre de lui, indique Didier Dreulle, le PDG d’Asics France. Le sponsoring de l’athlète, triple champion d’Europe à Barcelone en 2010 sur 100, 200 et 4x100m, prend une nouvelle dimension avec la prolongation de contrat annoncé pendant les derniers Championnats du monde de Daegu, en Corée du Sud. L’accord vaut pour les cinq prochaines années, jusqu’aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, signe de la confiance accordée par Asics au jeune athlète, double recordman de France sur 100 m (9.92) et 200 m (19.80). Au terme de l’accord, Christophe Lemaitre aura alors 26 ans.

Il devient le premier sprinter européen de la marque. Outre un montant fixe, avec possibilité d’évolution d’une saison à l’autre, le contrat prévoit une grille de bonus selon les résultats dans les grandes compétitions. Ses revenus publicitaires, estimés à 100.000 euros pour 2010, devraient donc exploser. Mais il restera toujours à bonne distance du phénomène Usain Bolt. Revenus publicitaires et salaires cumulés, le Jamaïcain gagnerait plus de 10 millions d’euros par an. Avec son équipementier Puma, il a signé le plus gros contrat de l’histoire pour un champion d’athlétisme. L’accord porterait sur 10 millions de dollars par an. A chaque meeting, Bolt demande, et obtient, entre 250 et 300.000 dollars.

A défaut de pouvoir concurrencer Usain Bolt, Christophe Lemaitre devient aussi l’un des ambassadeurs mondiaux de la marque japonaise. Il sera intégré dans la prochaine campagne publicitaire internationale de la marque destinée à l’Europe, l’Afrique, le Japon, l’Australie, l’Asie et le Pacifique (avec des déclinaison en télévision, en presse et sur Internet). La séquence consacrée à l’élève de Pierre Carraz a été tournée à Paris, pendant le mois de juillet dernier. Parallèlement, Christophe Lemaitre sera la vedette d’une campagne d’affichage Asics, déployée elle aussi pendant l’année olympique. Prévue dans un premier temps sur le marché français, elle pourrait être déclinée à l’étranger.