C’est un nouveau poids lourd de l’économie français qui s’engage à soutenir les athlètes français. Engie (60,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018) présente la liste des huit athlètes de haut-niveau soutenus financièrement par le groupe énergétique dans le cadre du Pacte de Performance.

Parmi les nouveaux ambassadeurs Engie, on retrouve de jeunes espoirs comme Cassandre Beaugrand (22 ans, triathlon), Madeleine Malonga (24 ans, judo) et Luka Mkheidze (22 ans, judo) mais aussi des athlètes confirmés comme Elodie Clouvel (29 ans, pentathlon moderne), Pauline Ado (27 ans, surf), Marie Riou (37 ans, voile), Billy Besson (37 ans, voile) ainsi que Pierre Le Coq (29 ans), médaillé de bronze en windsurf aux Jeux Olympiques à Rio en 2016, déjà soutenu par le Groupe lors du premier Pacte de Performance. «ENGIE est très fier d’adhérer au Pacte de Performance pour la seconde fois et ainsi accompagner 8 athlètes de haut niveau dans leur quête d’une médaille pour les prochains Jeux Olympiques à Tokyo en 2020. ENGIE leur offre ce supplément d’énergie qui va leur permettre d’attaquer plus sereinement ce nouveau défi», précise Isabelle Kocher, Directrice Générale d’ENGIE. «On a besoin d’aide, ce n’est pas toujours évident de pouvoir payer par exemple des séances chez l’ostéopathe ou le psychologue, pour la préparation mentale», confie Madeleine Malonga, championne d’Europe 2018, qui confirme que ce pacte «est important» pour elle. Pierre Le Coq, après avoir mené des études de chirurgie dentaire en parallèle de sa carrière, exprime également son soulagement : «je vais pouvoir me concentrer sur Tokyo… pour les dents, on verra après !» Car si le pacte ne garantit pas nécessairement une intégration dans l’entreprise partenaire de l’athlète au terme de sa carrière, elle lui offre l’occasion de mettre un premier pied dans le monde de l’entreprise et d’acquérir une expérience professionnelle, qui fait souvent défaut au sportif à l’aube de sa deuxième carrière.

Mis en place dès 2014 par le ministère des Sports, le Pacte de Performance vise à soutenir le double projet sportif et professionnel des athlètes en lice pour les Jeux Olympiques et Paralympiques. Ce contrat permet à chacun de ces athlètes de toucher 20.000 euros par an pendant deux ans. Un accord financier pour l’entreprise, qui s’engage à soutenir financièrement des sportifs en quête de médailles. En contrepartie, les athlètes bénéficient d’un début d’insertion professionnelle, leur permettant de partager expériences et valeurs acquises au cours de leurs carrières avec les salariés du groupe. Adhérent de la première heure, ENGIE s’était alors engagé auprès de 5 athlètes afin de leur permettre de se qualifier et de préparer l’échéance olympique de Rio (Brésil).