Le président de Deutsche Telekom, Rene Obermann, assure qu’il a toute confiance dans l’encadrement de la formation cycliste T-Mobile et Rolf Aldag après que ce dernier eut avoué avoir utilisé des produits dopants dans les années 1990.

Rene Obermann n’est pas rancunier. Nous respectons et soutenons l’idée de l’équipe T-Mobile selon laquelle Rolf Aldag, dopé repenti, est le contrôleur le plus efficace de ce qui pourrait se passer dans l’équipe, a déclaré le président de Deutsche Telekom à l’édition dominicale du quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung. Nous poursuivons notre engagement dans le cyclisme, car les sponsors ne doivent pas seulement être là pour récolter le succès, a souligné le dirigeant du groupe Telekom, dont T-Mobile est une filiale. La crédibilité d’un sponsor se gagne aussi lorsqu’il aide son équipe à sortir des phases difficiles, a-t-il poursuivi.

Une posture habile pour sortir par le haut de la crise qui secoue le cyclisme allemand. L’avenir dira si cette stratégie est payante.