La Fédération française d’athlétisme (FFA) et la Maif ont signé mardi à Nancy un partenariat de quatre ans autour de valeurs citoyennes, responsables et solidaires, avec un soutien de l’assureur mutualiste pour le running et les équipes de France jeunes.

Il sont intéressés par nos produits sur le running, tout ce qui est grand public, et notre politique des jeunes, en particulier sur la formation des jeunes dirigeants et des jeunes juges en relation avec le sport scolaire, a indiqué André Giraud, président de la FFA (300.000 licenciés). Ce partenariat, qui met également l’accent sur la prévention et l’éducation, permettra de retisser des liens avec le sport scolaire et notamment l’Union nationale du sport scolaire (UNSS).

Après le retrait d’Areva, confronté à des difficultés financières, l’équipementier Asics et SFR sont les sponsors majeurs de la FFA. La Maif vient juste derrière. La FFA bénéficie d’un partenariat global qui tourne autour de 3,5/4 millions d’euros annuels, a rappelé M. Giraud, ancien professeur de mathématiques et délégué départemental Maif, assureur longtemps dédié aux seuls enseignants.

Le choix de Nancy pour l’officialisation du partenariat est symbolique dans la mesure où la cité lorraine accueille du 24 au 30 juin les Mondiaux scolaires d’athlétisme parrainés par Renaud Lavillenie, détenteur du record du monde (6,16 m).