Puma devient l’équipementier de la fédération d’athlétisme de la Barbade (AAB) pour les trois prochaines échéances internationales.

A savoir, les jeux olympiques de Rio en août, ainsi que les deux prochaines éditions des Championnats du monde (à Londres en 2017 et Doha en 2019).

Le lien existait déjà entre Puma et le micro-Etat insulaire au travers de Rihanna, originaire de la Barbade, égérie de la marque. Surtout, Puma, qui collabore déjà avec le Barbadien Ramon Gittens (médaillé de bronze aux Mondiaux en salle cette année sur 60 m), adopte en athlétisme une stratégie identique à son plan d’action en Afrique en football où la marque multiplie les partenariats avec les sélections locales (du Cameroun à l’Algérie, en passant par la Côte d’Ivoire ou le Ghana, etc.). En athlétisme, la mer des Caraïbes n’a plus de secret pour l’équipementier allemand. Outre son partenariat historique avec la Jamaïque d’Usain Bolt, Puma équipe également les fédérations d’athlétisme de Cuba, Grenade, République Dominicaine et les Bahamas.