Avant le début du Championnat d’Europe des Nations, Herbert Hainer, le président d’Adidas, est revenu sur la perte du contrat d’équipementier de la Fédération française de football (FFF), soufflé par Nike.

Nous avons toujours dit que c’était trop cher et nous n’avons pas changé d’avis, dit-il dans Le Parisien. Dans chaque pays, il faut réfléchir à ce que l’on fait. En France, nous sommes très satisfaits d’avoir Lyon et Marseille sous contrat. Adidas n’est plus le partenaire de l’équipe de France depuis début 2011. Nike lui a soufflé le contrat après un accord record avec la FFF d’un montant de 42,6 millions d’euros annuels. Les sommes déboursées pour l’Olympique de Marseille (10 millions d’euros par saison) et l’Olympique Lyonnais (8 millions environ) sont moins importantes.

L’OM, valeur sûre

L’OM reste un gros vendeur de maillots. Et puis nous allons équiper l’équipe de France de rugby à partir de juillet. Je suis tombé amoureux du rugby grâce aux All Blacks et c’est un vrai plaisir de signer ce partenariat, continue le patron d’Adidas. L’équipementier allemand sera désormais le fournisseur exclusif des ballons pour les matches de Ligue 1.