La présence de Dow Chemical parmi les partenaires des jeux Olympiques de Londres reste controversée. Des militants et des victimes de l’accident de Bhopal ont déposé auprès de l’ambassade britannique à New Delhi une pétition ayant recueilli 20.000 signatures pour demander que Dow Chemical, lié à la tragédie, soit retiré de la liste des sponsors des Jeux.

Même si le LOCOG (comité d’organisation des JO de Londres) est une structure privée, une lettre adressée au président du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge, a été envoyée par le ministère indien des Sports, consterné par la participation de Dow Chemical. Nous sommes consternés que le CIO n’ait pas respecté les sentiments de nombreuses parties prenantes, dont des figures olympiques, et n’ait pas retiré son association avec Dow Chemical, écrit le ministère. Le comité olympique indien et le ministre des Sports ont déjà envoyé des lettres de protestation à leurs homologues britanniques.

Pour tenter de faire taire les voix appelant au boycott des Jeux, Dow Chemical a annoncé en décembre qu’il renonçait à ce que son nom figure sur le stade des Jeux.