Une carte de crédit en chasse l’autre. Après un méli-mélo commercialo-judiciaire, Visa a détrôné MasterCard de sa position de partenaire de la Coupe du monde de football (voir La Lettre du Sport n°408), les positions s’inversent au rugby. MasterCard prend la place occupée par Visa lors de la Coupe du monde 2007 pour devenir le partenaire principal du Mondial 2011, organisé en Nouvelle-Zélande.

Un partenariat dont les deux parties n’ont pas souhaité révélé le montant (pour le Mondial 2007, les principaux partenaires – EDF, GMF, Peugeot, Société Générale et Visa – s’étaient acquittés d’une somme estimée à 5 millions d’euros chacun), mais dont le coût pour MasterCard sera sans commune mesure avec les sommes engagées dans le football. Pour mémoire, pour stopper l’inflation judiciaire autour du parrainage des Coupes du monde de football 2010 et 2014 par Visa, la FIFA et MasterCard ont scellé un accord à l’amiable en juin de 2007. La FIFA, en échange du retrait de la plainte par MasterCard, avait alors accepté de verser un dédommagement de 90 millions de dollars au groupement de cartes bancaires.

Après la compagnie aérienne Emirates, MastersCard devient le deuxième sponsor mondial de la prochaine Coupe du monde de rugby. Il reste quatre tickets à attribuer.