Porté par le trio Olivier de Kersauson, Michel Desjoyeaux et Franck Cammas, le Groupama Team France, l’équipe française engagée dans la 35e édition de la Coupe de l’America en 2017, enregistre l’arrivée de Norauto comme sponsor officiel.

Le spécialiste de l’entretien et l’équipement automobile Norauto (Mobivia Groupe, leader européen de l’entretien et de l’équipement de véhicules multi-marques), s’engage pour les cinq prochaines années auprès de l’équipe bâtie autour du trio Olivier de Kersauson-Michel Desjoyeaux-Franck Cammas. Le groupe s’est engagé à un financement à hauteur de 1,4 million d’euros par an et devient un des principaux sponsors de l’équipe, derrière l’assureur Groupama, qui verse pas moins de 6,5 millions d’euros pour accoler son nom à celui de l’équipe. L’investissement correspond à une semaine de communication télévisée dans les pays du monde où Norauto est présent, précise Groupama Team France.

Avec les apports en nature fournis par les partenaires techniques (Dassault Systèmes, DCNS, Atos, Altran), le budget du défi français s’élève à 27 millions d’euros. On est à 90% de notre prévision budgétaire, indique Franck Cammas, le navigateur et skipper qui dirige le syndicat français. Ce montant est très inférieur aux 100 millions que dépensent certaines écuries comme le tenant du titre, l’Américain Oracle. Groupama Team France pense tout de même pouvoir tirer son épingle du jeu avec 30 millions d’euros. Car les règles du jeu ont changé. Désormais, les bateaux sont identiques : des catamarans à foils AC50 de 15 mètres de longueur, menés par six équipiers. La différence se fait sur le safran et le foil (un appendice immergé qui permet de limiter le frottement de l’eau sur les coques, NDLR). Pour le reste, le défi Français a réduit au maximum les coûts. On se paie quatre fois moins que certains autres syndicats, dit un membre de l’équipe. Les plus hauts salaires ne dépassent pas 15.000 euros par mois.

Si l’équipe gagne l’Aiguière d’argent dans 18 mois, ce serait un hold up, a conscience Thibaut Derville, directeur général Belgique de Norauto, en charge des partenariats. Mais ce passionné de voile voit plus loin. Il espère que le défi français réussira une bonne performance lors de la 36ème America’s Cup qui se déroulera vers 2020. Car la véritable information est sans toute là. Norauto a signé pour cinq ans. Soit bien après la 35e édition. Cet engagement sur le long terme marque une vraie rupture par rapport au passé. Au cours des quinze dernières années, les sponsors comme Bouygues Telecom, puis Areva s’engageaient sur une compétition puis tiraient leur révérence. Le nouveau défi devait alors repartir d’une feuille blanche. Recréer une équipe et faire la tournée des partenaires et des sponsors.

La stature de notre marque est la combinaison de sa notoriété et de son image, explique Thibaut Derville. Elle se construit par une présence dans le quotidien des gens. Mais elle se construit aussi par une participation à des manifestations et à des actions présentant un certain souffle, un caractère exceptionnel. La Coupe de l’America fait partie de ce type d’évènements, rares et puissants. L’opération est également à destination de l’ensemble des collaborateurs du groupe : En soutenant une équipe ambitieuse qui partage bon nombre de nos valeurs, nous voulons développer la fierté d’appartenance de nos collaborateurs à Norauto et de manière plus large à Mobivia.

La 35e édition du plus vieux (1851) trophée sportif au monde aura lieu en 2017 aux Bermudes. Six équipes sont engagées : le « defender » américain Oracle Team USA (vainqueur en 2010 et 2013) et ses cinq challengers, Artemis Racing (Suède), Emirates Team New Zealand (Nouvelle-Zélande), Ben Ainslie Racing (Grande-Bretagne), SoftBank Team Japan (Japon) et Groupama Team France (France).

Des régates préparatoires, les ACWS (America’s Cup World Series), se dérouleront cette année sur différents plans d’eau du monde. Le premier rendez-vous aura lieu samedi et dimanche à Mascate (Oman), sur des AC45F (13,45 m) à foils, bateaux très proches de ceux qui seront utilisés en 2017.
Les enseignes de Mobivia Groupe

Altermove (déplacement urbain)
Auto5 (centres automobiles)
Drivy (plateforme d’autopartage)
Carter-Cash (produits et accessoires automobiles)
Green On (flottes professionnelles de deux-roues électriques en libre-service)
La Bicyclette Electrique (vente de Vélos à Assistance Electrique)
Midas (entretien et services automobiles)
Norauto (maintenance automobile)
Synchro Diffusion (équipements et accessoires automobiles)
Bythjul.com (vente sur internet de pneus et jantes et roues)
Heetch (application qui met en relation particuliers et chauffeurs amateurs)