Contraint de modifier son identité graphique, le club lot-et-garonnais du SU Agen a présenté son nouveau visage, réalisée en collaboration avec ses supporters et présentée par… le chanteur Francis Cabrel.

Le club de rugby a choisi de faire participer ses supporters à la réalisation du nouveau logo autour de l’appel à concours «Ton SUA Ton Blason». Le club a reçu plus de 250 versions de logos. Et suite à une pré-sélection, 8 blasons se sont retrouvés en finale face à un jury de 30 personnalités. Selon le club, plusieurs milliers de votes ont décidé de l’issue. Le créateur de ce nouveau logo est un étudiant en graphisme, Louis Gontier. Il a expliqué au journal Sud Ouest avoir voulu s’inspirer du nouveau logo de la Juventus Turin «dont le potentiel marketing fort a été couronné de succès». Dans son communiqué, le club se ravit que le «nouveau visage du SUA LG soit résolument tourné vers l’avenir et ouvert au monde. Avec sa forme générale de blason, il symbolise la force et la puissance, alors que ses lignes épurées et audacieuses le placent comme l’un des blasons les plus avant-gardistes dans le rugby professionnel.»

Le club a présenté sa nouvelle identité graphique par le biais d’une vidéo sur les réseaux sociaux. On y retrouve dans cette dernière une figure emblématique du pays lot-et-garonnais, Francis Cabrel. Le chanteur s’implique en lisant quelques mots du philosophe disparu, Michel Serres (1930-2019), supporter du SUA : «Je suis d’Agen par le quinze d’Agen. C’est mon totem, moi et mon appartenance. Mon groupe et moi, ensemble. Notre religion, notre histoire et nos Dieux».

Cette nouvelle identité a été dégainée de façon précipitée après une requête du créateur du précédent logo, réclamant des droits d’auteur vingt ans plus tard. Ce nouveau logo vient en appui du projet du nouveau stade présenté début juin.