Depuis le début de la Coupe du monde, Orange, sponsor et diffuseur exclusif européen des images du Mondial de rugby sur téléphone mobile, constate des pics d’audience après les rencontres du XV de France.

On a peine à le croire, mais il existe bel et bien des forcenés de l’image à qui la télévision ne suffit plus. Ils aiment aussi regarder des résumés des matches de la Coupe du monde de rugby sur leur téléphone mobile, devenu un média de complément. Selon Orange, dont 600.000 abonnés utilisent des services 3G, les matches du XV de France lors de la phase de poule génèrent un trafic important : de l’ordre de 15.000 consultations à chaque rencontre des joueurs de Bernard Laporte. Les Bleus sont, de loin, l’équipe la plus suivie. Les autres formations enregistrant 2.000 à 8.000 connexions. Pour Orange, il y a bien un effet Coupe du monde. L’opérateur (qui a investi 2,5 millions d’euros pour être partenaire de l’événement) constate qu’au total 40% des vidéos sport regardées sur mobile sont liées à la Coupe du monde de rugby. Et 95% des consultations de vidéos rugby portent sur les contenus officiels Coupe du Monde : quasi-directs, résumés des rencontres, matches de légende. Un très bon score pour le rugby qui, avant le Mondial, n’intéressait pas ou peu alors qu’Orange détient également les droits mobiles du Top 14. Il y a un effet événement constate Caroline Philips, attachée de presse d’Orange.

Nouveau sommet contre les All Blacks

La victoire du XV de France contre la Nouvelle-Zélande, samedi soir, a boosté les audiences d’Orange. Avec près de 16.000 consultations, la vidéo du résumé du match contre les All Blacks a représenté 70% de l’audience Coupe du Monde et 40% de l’audience Sport (il y avait une journée du Championnat de France de football ce soir-là). Le nombre d’échanges par SMS a également bondi. Le soir du 6 octobre, Orange a enregistré une hausse de 25% des SMS reçus avec un total de 8,5 millions dans la tranche de 20h00 à 23h30.

La Coupe du monde est créatrice de trafic

Même si les chiffres enregistrés restent inférieurs à la fréquentation moyenne d’une journée de Ligue 1 en football (30.000 consultations), il convient de souligner l’écart qui existe à la base entre le rugby et le football : à peine 250.000 licenciés pour le ballon ovale contre plus de 2 millions pour le ballon rond. La Coupe du monde est une très bonne opération pour nous puisqu’elle est créatrice de trafic pour notre portail Orange World, conclue Caroline Philips.