Le géant du e-commerce chinois Alibaba signe un partenariat avec World Rugby afin de développer le rugby en Chine. La possibilité d’organiser un jour la Coupe du monde de rugby dans le pays le plus peuplé du monde se rapproche.

On savait que la Chine nourrissait de grandes ambitions dans le football, on apprend aujourd’hui que le ballon ovale l’intéresse également. Si le président Xi Jinping lorgne sur l’organisation de la Coupe du monde de football, sa version ovale n’est plus à exclure pour son pays. Je pense qu’un jour, cela se fera (l’organisation de la Coupe du monde en Chine, ndlr), a déclaré le directeur exécutif de World Rugby, Brett Gosper. Je sais qu’ils en ont l’ambition, et c’est une bonne ambition. Un partenariat entre le géant du commerce chinois Alibaba et World Rugby a été signé à Hong Kong en marge d’une étape du circuit mondial de rugby à 7 pour développer ce sport en Chine.

Le rugby part de très loin en Chine. Le pays n’a rejoint le giron de la fédération internationale qu’en 1997 et son équipe nationale figure au 69e rang du classement mondial. Alisports, filiale d’Alibaba, doit prendre en charge la refonte complète des bases du rugby en Chine afin d’en améliorer la visibilité. L’entreprise prévoit un ambitieux programme d’entraînement et d’éducation. Elle diffusera des contenus exclusifs de World Rugby sur des plateformes internet.

Ce partenariat est l’outil le plus incroyable pour promouvoir le rugby en Chine, s’est réjoui M. Gosper. Avec de bons investissements, un bon ciblage, on peut faire grandir ce sport très rapidement et au bout de dix ans nous verrons une énorme amélioration, a ajouté Gosper. Un engagement massif pour des résultats rapides, c’est le même processus que dans le football depuis quelques mois, avec des entreprises chinoises qui investissent dans des clubs étrangers de premier plan (Atlético Madrid, Manchester City), des clubs locaux qui embauchent de plus en plus de stars à prix d’or (Lavezzi, Gervinho, Jackson Martinez) et des centres de formation de plus en plus nombreux.

Alibaba investit déjà énormément dans le sport. Le groupe détient 38 % du club de football de Guangzhou Evergrande et est un sponsor important de la FIFA ou encore des fédérations internationales de basketball (FIBA) et de boxe.