Vingt-deux événements sportifs français ont signé la charte des « 15 engagements éco-responsables des événements sportifs ». Une première mondiale. Le recyclage des déchets, la maîtrise des consommations d’eau et d’énergie, la mobilité durable mais aussi l’accessibilité et la promotion de l’égalité Femme/Homme dans les postes à responsabilités constituent les axes prioritaires des engagements pris.

Soixante-et-onze pour cent des Français pensent que les acteurs du sport ont un rôle à jouer dans la protection de l’environnement (*). Ils seront ravis d’apprendre la signature d’une charte de plusieurs organisateurs d’événements sportifs en France en faveur d’engagements écoresponsables. Une initiative inédite dans son ampleur à l’échelle mondiale.

Certains existent depuis longtemps comme les Internationaux de France de tennis ou ne sont encore qu’à l’état hypothétique (les Jeux olympiques et paralympiques de 2024 à Paris). Mais tous souhaitent engager ou poursuivre une démarche de développement durable du sport. En se réunissant autour d’engagements écoresponsables ambitieux et surtout chiffrés, les organisateurs, le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, accompagné dans la rédaction de ce document de l’ONG WWF, font du respect de l’environnement une condition d’organisation des grands événements sportifs sur notre territoire. Les organisateurs signataires s’engagent à mettre tout en œuvre pour atteindre 15 objectifs (montage, déroulement, démontage).

Les engagements :
• 50 % minimum d’alimentation responsable.
• 80 % minimum des déplacements effectués en mobilité active, transports collectifs ou covoiturage.
• 80 % des achats intégrant des critères de sélection RSE.
• 25 % de déchets en moins et 60 % de déchets réutilisés, recyclés ou valorisés.
• 100 % des sites naturels respectés.
• 100 % de la consommation d’énergie et d’eau maîtrisée et optimisée.
• 1 innovation « éco-responsable » (au moins) expérimentée lors de l’événement.
• 1 ou plusieurs sportifs ambassadeurs de l’éco-responsabilité de l’événement ou de la discipline.
• 100 % des sites dédiés au public accessibles aux personnes en situation de handicap.
• 100 % des spectacles sportifs intégrant une action favorisant l’accessibilité à tous.
• 100 % des bénévoles valorisés.
• 1 engagement (au moins) dans une cause solidaire.
• 1 action (au moins) favorisant la parité Homme/Femme dans les postes à responsabilités.
• 1 référent « développement durable » identifié dans l’organisation.
• 1 action ou 1 programme (au moins) de sensibilisation au développement durable.

* Etude exclusive Repucom (Nielsen Sports) pour le think tank Sport et Citoyenneté « sport, santé et environnement, et si la France devenait précurseur ? »
Les organisations signataires

• Roland Garros (Tennis)
• Tour de France (Cyclisme)
• Paris 2024
• Amaury Sport Organisation
• Ligue nationale de rugby
• Schneider Electric Marathon de Paris (Running)
• Internationaux de France de Badminton
• Grand Prix de Formula E (Automobile)
• UltraTrail du Mont-Blanc (Running)
• Ecotrail de Paris (Running)
• Championnat du Monde masculin de Handball 2017
• Championnat du monde Hockey sur Glace 2017
• Championnat du monde de Lutte 2017
• Championnat du monde de Canoë-kayak 2017
• Championnat du monde de Surf 2017
• Championnat du monde de Ski Nautique 2017
• Meeting Diamond League 2017 de Saint-Denis (Athlétisme)
• GayGames 2018 (Omnisports)
• Championnat d’Europe de Handball féminin 2018
• Championnat du monde de Football féminin 2019
• Comité de candidature à l’organisation des Mondiaux de Ski 2023