L’Open de France de golf fait officiellement partie des Rolex Series et c’est au quai d’Orsay, au ministère des Affaires étrangères, que les nouveaux acteurs du plus vieux tournoi européen ont levé le voile sur le futur du rendez-vous. La dotation a été musclée et un nouveau sponsor-titre fait son apparition, le conglomérat chinois HNA. Tout sauf un hasard à un an et demi de l’organisation de la Ryder Cup sur ce même site du golf National.

Le rendez-vous change d’ère, tout en sécurisant son avenir. L’Open de France de golf va devenir une nouvelle vitrine pour accueillir les meilleurs golfeurs du monde avec sa dotation XXL de 6,3 millions d’euros (contre 3,5 millions d’euros avant) autorisée par l’arrivée d’un nouveau sponsor-titre, le conglomérat chinois HNA. L’arrivée du groupe HNA est une magnifique opportunité pour l’Open de France, qui renforce ainsi son statut, estime Jean-Lou Charon, président de la Fédération française de golf (FFGolf). C’est aussi une récompense du travail accompli par la FFG pour faire de ce tournoi un évènement de classe mondiale. Le tournoi s’appellera désormais « HNA Open de France ». Pour HNA, spécialisé dans le transport aérien et le tourisme, ce partenariat va renforcer notre visibilité et notre réputation, explique Chen Wenli, vice-président du groupe. C’est une opportunité de toucher plus de consommateurs. C’est la première fois que ce groupe, dont le chiffre d’affaires annuel dépasse les 30 milliards de dollars, investit dans le sponsoring d’un événement sportif hors de Chine. Le choix de HNA résulte d’un processus de négociations commencé il y a moins d’un an. HNA avait un vif intérêt au sujet de Paris, et c’est très vite devenu un sujet central, souligne le directeur exécutif du Tour Européen Keith Pelley. Un intérêt rendu tripartite par le souhait de chacun de faire du plus vieux Open d’Europe continentale un événement incontournable. L’Open de France se joue à Paris, il n’y a pas de meilleure ville au monde, et le terrain est fantastique explique l’Irlandais Padraig Harrigton, triple vainqueur de tournoi du Grand Chelem, présent lors de l’annonce. Une meilleure dotation en prize-money et en points pour le classement mondial, c’est l’assurance de pouvoir compter plus de joueurs du circuit américain chaque année. La dotation est quelque chose d’important dans le golf et HNA apporte cette crédibilité, donc il ne manque plus rien à ce tournoi, estime Padraig Harrigton. L’Open de France a une belle et grande histoire Je regardais les noms inscrits sur le trophée tout à l’heure. Il y a des noms fantastiques, des légendes du golf et j’aimerais bien y inscrire le mien un jour. Les joueurs les plus talentueux du circuit européen vont peut-être renoncer à leur envie d’évoluer aux Etats-unis, et les plus grands joueurs américains vont être attirés par l’Open qui va faire partie du Top 10 des tournois les plus lucratifs dans le monde.

Dans le Top 10 des tournois les plus lucratifs au monde

L’Open de France, organisé au golf national de Saint-Quentin-en-Yvelines à Guyancourt, était sponsorisé depuis dix ans par Alstom (Alstom Open de France). Mais le retrait du groupe français avait suscité des inquiétudes quant au devenir de l’épreuve. Nous avons exploré toutes les pistes permettant à notre tournoi de conserver sa place et son statut. Avec les partenaires existants, nous n’avions la capacité que d’avoir une dotation de 2,5 millions de dollars. Nous serions retombés en 2e division, indique Pascal Grizot, vice-président de la FFGolf. Pour le bien du golf français, la Fédération a mis fin à son contrat avec ASO (Amaury sport organisation), co-organisateur, et s’est liée avec l’European tour, nouveau promoteur de l’événement.

Conséquence directe de cette association, d’une durée de cinq ans, le tournoi français, qui a célébré l’an dernier son centième anniversaire, devient le huitième évènement de la Rolex Series, qui réunit les tournois les plus prestigieux de l’European Tour. C’est un autre changement pour 2017. La création des Rolex Series doit permettre d’éviter la fuite des meilleurs joueurs outre-Atlantique, en proposant une manne financière attractive et des tournois renommés. L’Open de France vient donc s’ajouter aux sept tournois comptant pour les Rolex Series déjà actés, à savoir Wentworth, Irlande, Écosse, Italie, Turquie, Afrique du Sud et Dubaï. En outre, l’Open français jouira d’une couverture médiatique plus importante : production télévisuelle accrue, communication plus importante sur les réseaux sociaux. Un cercle vertueux qui permettra au tournoi d’être mieux diffusé à l’étranger, plus visible et donc plus côté.

C’est un développement majeur du golf français et de nos champions, qui verrons le Golf National, le parcours hôte de la Ryder Cup 2018, continuer d’accueillir les meilleures compétitions au monde et les meilleurs joueurs du monde, juge le président de la FFGolf.