Le Comité International Olympique (CIO) s’ouvre aux sports virtuels avec l’annonce des toutes premières « Olympic Virtual Series ». De quoi s’agit-il ?

Le Comité International Olympique (CIO) s’associe à cinq fédérations internationales de sport (Confédération mondiale de baseball et softball ; Union Cycliste Internationale ; World Rowing ; World Sailing et la Fédération Internationale de l’Automobile) et à des éditeurs de jeux vidéo (Konami Digital Entertainment ; Zwift ; Virtual Regatta et Polyphony Digital) pour produire les Olympic Virtual Series, à savoir le tout premier événement sous licence olympique pour les sports virtuels physiques et non physiques.

Organisées en prélude aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, les Olympic Virtual Series débuteront le 13 mai et se poursuivront jusqu’au 23 juin. Le CIO ambitionne avec de « cibler de nouveaux publics olympiques, tout en encourageant le développement de formes de sport physiques et non physiques », conformément aux recommandations de l’Agenda olympique 2020+5.

« Les Olympic Virtual Series sont une expérience numérique olympique nouvelle et unique qui a pour ambition de renforcer l’engagement direct avec de nouveaux publics dans le domaine des sports virtuels, estime Thomas Bach, président du CIO. Leur conception s’inscrit dans le droit fil de l’Agenda olympique 2020+5 et de la stratégie numérique du CIO. Les Olympic Virtual Series encouragent la pratique du sport et assurent la promotion des valeurs olympiques, en mettant l’accent sur la jeunesse. »

Plusieurs fédérations sportives ont déjà fait un premier pas vers l’esport ces dernières années, un phénomène qui s’est accentué avec la pandémie de Covid-19. La FIFA organise ainsi depuis 2019 sa Coupe du monde virtuelle jouée sur le jeu vidéo FIFA d’ES Sports. En cyclisme, l’UCI a lancé l’an dernier ses premiers Championnats du monde de cyclisme virtuel, sur la plateforme Zwift.

Chaque fédération proposera une épreuve dans un format qui optimisera la participation grand public en ligne et « privilégiera l’inclusion ». Il sera possible d’y participer depuis chez soi ou depuis des installations d’entraînement. Les cinq épreuves des Olympic Virtual Series différeront de par leur forme et leur concept et seront disponibles sur les plateformes des éditeurs correspondants. Les épreuves seront diffusées sur Olympic Channel, la chaîne officielle du CIO.

Président de l’Union Cycliste Internationale (UCI), le Français David Lappartient a été désigné président du groupe de liaison sur l’e-sport et les jeux vidéo au CIO. « Plusieurs Fédérations internationales ont déjà des programmes de sports virtuels bien établis et grâce à la coopération entre le CIO, les FI et les éditeurs, les Olympic Virtual Series sont une étape passionnante pour le monde des sports virtuels et le Mouvement olympique », souligne le dirigeant français.

Les fédérations internationales de sport et les éditeurs de jeux vidéo des Olympic Virtual Series :

  • Confédération mondiale de baseball et softball (WBSC) – eBaseball Powerful Pro Baseball 2020 (Konami Digital Entertainment)
  • Union Cycliste Internationale (UCI) – Zwift (Zwift inc.)
  • World Rowing (aviron) – Format ouvert
  • World Sailing (voile) – Virtual Regatta (Virtual Regatta SAS)
  • Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) – Gran Turismo (Polyphony Digital)