C’est presque un record. A peine inauguré, le nouvel AccorHotels Arena POPB se trouve pointé du doigt à cause d’une publicité jugée sexiste, que la mairie de Paris a fait retirer moins de 24 heures après son apparition.

C’est un choix malheureux et extrêmement regrettable qui montre un manque de perception de la façon dont le rapport hommes-femmes a changé, a commenté à l’AFP Jean-François Martins, adjoint de la Mairie de Paris en charge des sports. Nous avons demandé à la SAE (société qui exploite la salle pour la municipalité) de retirer la campagne du métro, a-t-il ajouté.

La campagne visait à faire la promotion de l’enceinte rénovée, inaugurée le 14 octobre. Elle montrait une joueuse de tennis à genoux (on reconnaît Victoria Azarenka), face contre terre, pleurant et surmontée d’une légende : Le seul lieu où les femmes sont à vos pieds.

Une campagne d’un goût douteux

AccorHotels Arena regrette que sa campagne de communication ait suscité des réactions négatives et fait donc retirer le visuel en question, a réagi la structure sur Twitter, précisant que cette campagne ne reflète ni les valeurs ni les engagements du groupe pour promouvoir la diversité et donner aux femmes toute leur place dans l’entreprise comme dans la société.

D’un goût douteux, la campagne avortée était aussi difficilement compréhensible. Elle présente la salle comme le temple du sport à Paris. Soit. Mais à une semaine du BNP Paribas Masters, un tournoi de tennis exclusivement masculin, pourquoi avoir donc choisi comme illustration une joueuse de tennis ?