Au fil des ans, le Festival international des sports extrêmes (FISE) s’est imposé comme un événement à Montpellier (Hérault). Prévu fin mai, le rendez-vous est annulé en raison de la pandémie de Covid-19. Impossible de maintenir dans sa forme classique un événement, gratuit, qui draine plus de 600.000 visiteurs sur les berges du Lez chaque année. Le report au mois d’août annoncé dans un premier temps n’était plus possible non plus car les rassemblements de plus de 5.000 personnes sont interdits au moins jusqu’en septembre. Mais les organisateurs ont trouvé une solution avec une compétition en ligne. Les participants pourront envoyer des vidéos de leurs prouesses. «90 % des disciplines seront proposées : BMX, skateboard, wakeboard, roller, trottinette… On retrouvera les catégories habituelles : professionnels et amateurs, hommes et femmes et les 100.000 € de récompenses. Le règlement précis sera dévoilé le 20 mai date initiale de la compétition, explique Hervé André-Benoît, le fondateur du FISE. Chaque rider devra envoyer un petit film de ses exploits, une vidéo d’environ 90 secondes évaluée par le public et des juges internationaux.»

Les vidéos seront diffusées sur le site du FISE et les réseaux sociaux jusqu’à la fin de l’été. Les résultats seront annoncés lors d’une émission télé sur Eurosport. Les organisateurs espèrent atteindre un total de plus de 20 millions de vues sur l’ensemble de cette édition en ligne.