BVA, premier institut d’étude en France à devenir Entreprise à mission, Women Sports, premier media francophone dédié aux femmes dans le sport et Uptowns, cabinet de « dénicheurs explorateurs » de micro-cultures, font, à travers le dispositif inédit #WomenSportsValues, un focus sur la visibilité des joueuses lors du dernier tournoi de Roland-Garros et l’implication des marques.

Le réseau social Instagram est le terrain de jeu privilégié des joueuses de tennis. Sur les 128 joueuses inscrites au premier tour du tournoi simple dames de Roland-Garros, 108 disposent d’un compte Instagram. Néanmoins, seuls trois dénombrent plus d’un million d’abonnés (Naomi Osaka, Emma Raducanu et Simona Halep) et 10 plus de 500.000. La Japonaise ressort comme la plus influente avec plus de 2,8 millions d’abonnés constate l’étude #WomenSportsValues.

La première française du classement, Kristina Mladenovic, ne figure qu’à la 18ème place avec 344.000 abonnés. Mais c’est déjà plus du double que Caroline Garcia (166.000 abonnés) et Alizé Cornet (138.000).


Parmi les nations les plus représentées en nombre de participantes, la France (avec 13 joueuses inscrites) se classe deuxième, derrière les États-Unis (15), devant la Russie (7) et la République Tchèque (7), à égalité sur la troisième marche. Malgré une délégation féminine importante, la France ne se classe qu’en 10ème position sur 17 nations en nombre d’abonnés Instagram. Grâce à Naomi Osaka, le Japon fait la course en tête devant la Grande-Bretagne et les États-Unis.

Les marques participent à la mise en visibilité des joueuses

« Si les françaises peinent à se distinguer comme les plus influentes sur le réseau social, il reste qu’elles figurent parmi les plus nommément citées par les marques durant le tournoi, avec 4 françaises sur 19 joueuses mises en évidence, analyse Dorothée Kopp, Directrice de la recherche chez Uptowns. Si aucune d’entre elles n’a pu passer la première semaine du tournoi, espérons que la prochaine édition leur sourie davantage, car les marques, pour peu qu’elles soient présentes, tendent à participer à la mise en visibilité du tennis féminin français, même si dans l’absolu, 4 françaises mises en visibilité sur 13 engagées, cela reste encore trop faible. »

Sur le panel de 42 marques suivies durant le tournoi, seules 10 ont nommément cité des joueuses en lice dans leur communication Instagram. We Are Tennis (BNP Paribas), Technifibre, Asics Tennis et Lotto Tennis sont de loin les plus actives avec 63 posts (hors stories) publiés pour un peu plus de 33.000 likes. Dans le même temps, 178 posts étaient publiés par ces marques avec les mentions « Roland Garros » et « Tennis », soit une mise en visibilité du tennis féminin à hauteur de 35% de leur production éditoriale sur la période.

Parmi les joueuses « les plus mises en visibilité » sur Instagram par les marques, les Françaises se distinguent cette fois. En effet, si la championne du tournoi 2022, Iga Swiatek, est la plus mentionnée, deux Françaises complètent le podium : Alizé Cornet et Caroline Garcia.

Méthodologie : Terrain du lundi 16 mai au dimanche 5 juin 2022 / Instagram