La finale de l’US Open entre le Britannique Andy Murray et le Serbe Novak Djokovic a moins attiré les téléspectateurs américains que celle de l’édition 2011 (entre Djokovic toujours et l’Espagnol Rafael Nadal). CBS enregistre une baisse de 12% sur la finale 2012 comparativement à celle de 2011 avec une part d’audience de 2,3% auprès des foyers américains (contre 2,6% en 2011).

L’excuse de la programmation de la finale un lundi, à la place du traditionnel dimanche, ne tient pas puisque l’US Open, à cause des conditions météorologiques, est désormais habitué à reprogrammer ses finales. Depuis cinq ans, elles se disputent le lundi. En 2007, dernière année donc de la programmation normale le dimanche de la finale, la victoire de Roger Federer, devant Novak Djokovic, avait réalisé 3,7% de part de marché.

Le dimanche, la finale femmes, elle aussi reprogrammée, a fait mieux avec une part de marché de 3,9% pour l’affiche Serena Williams-Victoria Azarenka.