Les New England Patriots ont battu les Atlanta Falcons 34 à 28 lors du Super Bowl. La rencontre sportive la plus suivie de l’année aux Etats-Unis (plus de 100 millions de téléspectateurs) a également créé «l’événement dans l’événement» avec une forte dimension politique.

Comme l’avait pronostiqué Donald Trump, les New England Patriots ont pris le dessus sur les Atlanta Falcons. Avant le coup d’envoi, le président américain avait prédit la victoire de New England dans un entretien diffusé par la chaîne de télévision Fox: Tom (Brady, NDLR) est un winner. Un soutien pesant pour les Patriots, l’équipe que beaucoup d’Américains aiment détester, notamment parce que son propriétaire, son entraîneur et sa star Tom Brady sont des proches de Donald Trump. En tout cas des supporters du nouveau président des Etats-Unis. Dès la fin du match, il a salué sur Twitter l’incroyable come-back des Patriots. Plusieurs marques, la plate- forme de réservation d’hébergement Airbnb en tête, ont utilisé les nombreuses coupures publicitaires durant les quatre heures du Super Bowl pour envoyer des messages à caractère politique. Nous pensons que qui que vous soyez, d’où que vous soyez, qui que vous aimiez, ou en qui que vous croyiez, nous avons tous notre place, plus vous acceptez, plus le monde est beau, a ainsi martelé Airbnb, dans un spot montrant des visages de multiples origines ethniques, en réaction au décret migratoire pris par Donald Trump. Enfin, durant le traditionnel spectacle organisé à la mi- temps de la rencontre (considéré comme le spectacle le plus suivi au monde), la diva de la pop Lady Gaga a appelé à la tolérance et à l’inclusion, avec son choix de chansons très patriotiques «God Bless America» et «This Land is Your Land».
Le NFL promeut les start-up

Pour la deuxième année d’affilée, la NFL a sélectionné trois jeunes pousses dans le domaine de l’amélioration des performances et de la santé des athlètes dans trois catégories. Dans la première, « Communiquer avec le sportif », GoRoute a été primée. Son système permet à l’entraîneur d’envoyer à ses joueurs des informations soit sur un écran placé sur l’avant-bras, soit à l’intérieur du casque ! Dans la deuxième catégorie, « Entraîner l’athlète », c’est MVP qui a remporté les suffrages du jury avec son « mobile virtual player », un mannequin motorisé et télécommandé pour apprendre à plaquer en condition quasi réelle et sans danger. Le troisième lauréat, dans la catégorie « Matériaux pour protéger l’athlète » est Wimpact. L’entreprise a développé la technologie « crash cloud », un système à base d’air et de mousse qui disperse l’énergie reçue lors d’un choc, se déforme et reprend sa position initiale.