Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) intervient à son tour dans le débat sur la commercialisation des droits sportifs.

Le CNOSF lance un appel à une réflexion collégiale sur cette question, Il apparaît urgent de réfléchir collégialement aux conséquences d’une offre éventuelle de commercialisation de droits liés à l’information.

Dans un communiqué, il rappelle que Sans se limiter à des cas particuliers liés à des sports justement renommés, il convient d’aborder avec sagesse les rapports entre (la) liberté d’informer et d’être informé et la vie du mouvement sportif dans son ensemble (…) Le mouvement sportif, dont la représentation ne méconnaît pas les implications financières, ne peut se développer, rappelle-t-il, que par le respect des principes qui organisent sa vie.

La liberté d’information qui a accompagné le mouvement sportif dans son développement, est l’un des principes sur lesquels aucune dérogation ne saurait être envisagée, affirme-t-il.