Les sites américains n’ont pas réalisé les audiences espérées.

Internet n’est pas encore la télévision. Malgré les prévisions optimistes des sites américains, la télévision conserve une longueur d’avance. Selon une étude publiée cette semaine, 58% des adultes américains se sont informés sur les JO via la télévision, contre 7% via la radio. Seulement 4% ont eu recours à internet. Pire : les JO ont attiré 11% des internautes américains, alors que 14% d’entre eux recherchent des informations sportives tout au long de l’année.

En France, une étude comparable n’existe pas. Mais il semble que les sites d’informations sportives ont tous fortement augmenté leur audience durant les Jeux. Toutefois, la télévision demeure sans aucun doute le premier média d’information pour les passionnés de sport, a fortiori durant les JO.