Le rouge de Ferrari fait recette. Malgré un ticket d’entrée élevé, les sponsors se bousculent au portillon de l’écurie italienne.

Le titre pilote conquis par la firme de Maranello arrive à point. Avec la fin des Grand Prix le temps des (re)négociations avec les différents sponsors est venu.
Pour la saison 2000, le budget de Ferrari atteignait 1,7 MdF !
Les sponsors représentaient les 2/3 de ce budget. Mention spéciale pour Malboro, premier partenaire des voitures rouges en échange de 460 MF. Puis vient le pétrolier Shell avec 235 MF et différents partenaires tels que Federal Express, Magneti Marelli, Ferrero, Tommy Hilfiger, TIM. Chacun devant s’acquitter de 35 MF.

Deux de ces contrats arrivent à termes (Tommy Hilfiger et TIM) en fin de saison. La société italienne de télécommunication voit poindre derrière elle un sérieux concurrent au renouvellement de son contrat avec Ferrari. En effet, l’Espagnol Telefonica souhaite lui aussi s’associer à l’image que véhicule le cheval fougueux à travers le monde.