Avec plus de 300 chaînes retransmettant l’événement – record battu -, les JO 2004 devraient générer au total 39 milliards d’heures d’audience, contre 36,1 milliards pour les JO de Sydney 2000 et 33,5 milliards pour ceux d’Atlanta en 1996. Le nombre total de téléspectateurs touchés, qui atteint cette année 3,9 milliards (contre 3,7 à Sydney), explique en partie cette croissance. Mais c’est surtout la couverture en nette augmentation, avec plus de 35.000 heures de programmes diffusés (contre 29.600 à Sydney), qui en est le moteur : 60% des diffuseurs ont augmenté leur couverture.

Aux Etats-Unis, trois fois plus d’antenne que pour Sydney

En effet, la multiplication des chaînes thématiques, avec le développement de la télévision numérique, mais aussi l’augmentation des droits, ont encouragé les détenteurs de ces droits à augmenter leur couverture de l’événement par rapport aux éditions précédentes. C’est aux Etats-Unis que cette tendance est la plus visible : NBC propose 24 heures de programme par jour, soit trois fois plus que pour Sydney en 2000 ! Il faut dire que la chaîne américaine a dépensé 793 millions de dollars, hors coûts de production, pour acquérir les droits de retransmission des Jeux d’Athènes. En France, la place accordée aux JO est très grande également : 400 heures d’antenne sur France Télévisions (184 sur France 2 et 216 sur France 3), direct intégral 24 heures sur 24 sur les chaînes du groupe Canal + et sur Eurosport.

1996 2000 2004
Pays diffuseurs 214 220 300
Téléspectateurs (milliards) 3,2 3,7 3,9
Couverture (heures) 25.000 29.600 35.000
H.cumulées (milliards) 33,5 36,1 39