L’écurie américaine de Formule 1 Haas n’arborera pas les couleurs russes de son sponsor titre Uralkali lors de la dernière journée des essais de pré-saison vendredi sur le circuit de Barcelone.

En réaction à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, Haas F1, dont les monoplaces arborent habituellement les couleurs bleue, blanche et rouge comme pour le drapeau russe, « présentera sa VF-22 dans une livrée blanche unie, sans la marque Uralkali, pour la troisième et dernière journée d’essais » en Catalogne, a indiqué l’écurie dans un communiqué. Quant à son pilote russe Nikita Mazepin, il « pilotera comme prévu lors de la séance du matin », a précisé l’écurie, sans fournir davantage de détails concernant les accords avec les partenaires de l’équipe.

Haas a fait disparaître le branding de son principal sponsor russe, Uralkali.

Uralkali, groupe spécialisé dans la potasse, a pour directeur non-exécutif le père du pilote, l’homme d’affaires Dmitry Mazepin.

Présentation de la Haas 2022.

Le conflit risque d’avoir d’autres conséquences sur le Championnat du monde de Formule 1. Le Grand Prix de Russie, prévu fin septembre à Sotchi, reste pour l’instant au calendrier. Mais les champions du monde Max Verstappen et Sebastian Vettel se sont, eux, montrés favorables à une annulation de la course.