Pour le premier Grand Prix de la saison 2019 du championnat du monde de Formule 1, Ferrari devra fournir une nouvelle livrée. Considérés par les autorités australiennes comme relevant d’une publicité déguisée pour les marques du cigarettier Philip Morris, les logos autour du projet « Mission Winnow » vont disparaître des flancs des Ferrari au Grand prix d’Australie. L’annonceur se défend, en expliquant « qu’il ne s’agissait en aucun cas d’une promotion pour les marques du groupe ». Peine perdue. « Il y a eu des problèmes avec le ministère de la Santé en Australie et Philip Morris n’a pas eu le temps de trouver une solution », a expliqué Louis Camilleri, PDG de Ferrari, en marge du salon automobile de Genève. « Mission Winnow n’est pas une marque, ça n’a rien à voir avec le tabac, puisque cela concerne la transition du tabac vers (des produits) électronique[s]. En tout cas, nous aurons une surprise pour nos fans sur la voiture en Australie.» Les sigles Mission Winnow arborés sur la livrée 2019 ne figureront pas sur les monoplaces de Sebastian Vettel et Charles Leclerc à Melbourne. Les références seront également retirées de l’équipement et des vêtements de tous les membres de l’écurie italienne. Pour faciliter la logistique, les tenues de la première moitié de saison 2018 pourraient être utilisées.

Il y a quelques jours déjà, la Scuderia avait subi un premier revers au moment de l’enregistrement officiel des noms d’écuries. Les Italiens voulaient accoler « Mission Winnow » au nom de la Scuderia Ferrari, ce que la FIA avait refusé.

Depuis 2007, le durcissement de la législation contre la publicité liée au tabac a fait disparaître les cigarettiers qui étaient auparavant omniprésents en Formule 1. Néanmoins, Ferrari a toujours conservé le sponsoring du groupe Philip Morris, sans que la marque historique Marlboro ne soit affichée sur les monoplaces. À la fin des années 2000, la stratégie visuelle consistant à placer un code-barres avait été épinglée. Avec l’apparition du sigle Mission Winnow, c’est cette même publicité subliminale qui est dans le collimateur. Pas si subliminale que ça d’ailleurs puisqu’on en parle sans cesse…

Et McLaren ?
Une incertitude concerne McLaren, qui a signé en début d’année un accord de sponsoring majeur avec British American Tobacco. L’entreprise est présente sur la livrée de la MCL34 là aussi via un nom de projet tourné vers les nouvelles technologies, et baptisé “A better tomorrow”.