La Formule 1 révèle son nouveau logo, désormais sur fond vert. Greenwashing ?

Il y a fort à parier que cette nouvelle identité va faire parler. Surtout sa justification. La Formule 1 abandonne le rouge pour son logo pour passer au vert à l’occasion du GP du Brésil ce week-end. Le Brésil, pays dont la forêt amazonienne couvre plus de 60% de son territoire. Une série de visuels et de graphiques sera utilisée à partir de ce week-end. Afin de « verdir » leur image, les organisateurs insistent sur le recours aux moteurs hybrides depuis 2014. C’est même marqué dessus. Sur un fond essentiellement vert, deux slogans viennent s’ajouter : « Les moteurs les plus efficaces » et désormais en dessous « propulsé par l’hybride depuis 2014 ».

256.000

Il s’agit de l’empreinte carbone d’une saison de Formule 1. La majeure partie de ce carbone vient des usines (19 %), de la logistique (28 %) ou de la retransmission télévisuelle (7 %).

C’est un peu juste pour masquer le parrainage de la discipline par Aramco, la première compagnie pétrolière mondiale. Mais il est vrai que les moteurs de F1 sont considérés comme étant les plus efficaces avec un rendement thermique de 52 %. Dès 2022 la F1 utilisera un nouveau type de carburant considéré comme plus durable. Ce qui est relatif pour une discipline qui passe son temps à parcourir la planète en long, en large et en travers (trois continents en trois semaines en ce moment). La F1 s’est engagée à parvenir à la neutralité carbone dès 2030 et souhaite compenser son empreinte carbone dès 2025.