Bernie Ecclestone, le grand argentier de la Formule 1, est sous pression. Il risque de perdre les droits de retransmission télévisés de la F1 si il ne règle pas les quelques 2,5 MdF (381,1 M€) de dettes, contractées auprès de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), avant la prochaine réunion de la FIA, le 22 mars.
Si Ecclestone envisageait de ne pas verser cettes somme, les droits TV pourraient être vendus à l’ACEA (Association Européenne des Constructeurs Automobiles).

Rappelons que le patron de la F1 avait fait savoir qu’il se désengagerait peut-être du milieu. Une opportunité que le constructeur DaimlerChrysler serait ravi de saisir…